Le RHDP ne lâche rien au Plateau : Ehouo convoqué ce lundi par le ministre Sidiki Diakité

Le ministre Sidiki Diakité et le député-maire du Plateau, Jacques Ehouo

Que peut bien vouloir un ministre de l’Intérieur à un conseil municipal fraîchement élu ? On en saur un peu plus demain, à l’issue de la réunion du conseil municipal du Plateau convoquée par le ministre à ses bureaux du Plateau, ce lundi 25 mars 2019.

On n’en a pas fini avec le Plateau. Vingt-quatre heures après l’élection de la municipalité portée par , désormais maire élu et confirmé, le ministère de l’Intérieur n’a pas perdu de temps. Ce dimanche, jour non ouvrable, il s’est employé à convoquer le nouvel élu et ses deux adjoints au maire, ainsi que les vingt-deux autres conseillers, pour une séance de travail.

L’ordre du jour n’a pas été communiqué aux concernés. Mais il est évident que le gouvernement du Premier ministre et le pouvoir du Président ont décidé de passer à une autre étape dans l’affaire de la .

A lire aussi : Ehouo sera installé à la fin des procédures » : Comment Sidiki Diakité explique alors l’installation du maire Beugrefoh ?

« Ce n’est pas un problème de personnes. Le ministre Diakité obéit aux instructions de sa hiérarchie », nous a confié un proche du ministre de l’Intérieur. De leur côté, les partisans de Jacques Ehouo attendent et se préparent. « Pourquoi avoir autorisé donc l’élection qui s’est passé démocratiquement, avec deux candidats, si c’est pour venir prononcer une révocation, sans même que le concerné n’ait géré ? Sur la base de quel texte le maire Ehouo devrait être révoqué ? On attend de voir », déclare Gabriel Esmel, cadre du et membre de l’équipe de campagne du candidat.

Elvire Ahonon

Personnalités liées avec l’article