Lida attaque Affi : « Tu vas mourir comme Mangosuthu Buthelezi »

Suite à la conférence de presse de Pascal Affi N’Guessan tenue le samedi 23 mars 2019 la réaction de Moïse Kouassi Lida ne s’est pas fait attendre. Au cours de sa visite à la fédération FPI de Marcory le dimanche 24 mars, il a rappelé à Affi qu’on ne s’attaque pas à Gbagbo de cette façon. Pour lui, il s’est montré plus nocif et plus nuisible au FPI que le pouvoir Ouattara.

« Ce monsieur (faisant allusion à Affi N’Guessan) a un problème. C’est lui qui a emmené ses camarades en prison et il s’en est venté. Il a dit’’ moi j’ai le gourdain de la justice de Ouattara avec moi’’. Ce monsieur dit aujourd’hui que Laurent Gbagbo veut sa mort politique. Ce n’est pas lui qui a déclaré que Laurent Gbagbo est comme un cercueil qu’on conduit au cimetière ? Et que nous autres nous nous accrochons comme des orphelins au cercueil ? De qui se moque-t-il ? On ne s’attaque pas à Laurent Gbagbo de cette façon. Pascal Affi N’Guessan oublie qu’il n’était pas le seul premier ministrable au FPI, y compris chez lui à Bongouanou », a détaillé Kouassi Lida devant une foule acquise à sa cause.

A lire aussi : Gbagbo à Issia en 2009 : « Avec mon parcours, vous me voyez me battre avec Affi pour la présidence du FPI ? »

« Gbagbo voulait faire de la géopolitique. Donc il a préféré prendre quelqu’un qui vient d’une autre région. Il pouvait prendre Ahoua Don Mélo. C’est Sangaré qui a proposé à Laurent Gbagbo de prendre Affi N’Guessan, j’étais présent quand cela s’est passé. Et il n’a eu aucun respect pour ce monsieur qu’il a insulté publiquement et dont il a tenté d’humilier la dépouille mortelle au moment de la présentation des condoléances. C’est malsain on ne fait pas ça à ses camarades surtout à ses chefs », a-t-il déploré.

« En vérité Affi N’Guessan s’est montré plus nocif et plus nuisible au FPI que le pouvoir Ouattara. Non seulement, il a fait emprisonner ses camarades de lutte et il s’en est vanté et il s’est accaparé le patrimoine du parti, le groupe Nouvel Horizon dont il n’en est même pas actionnaire. Les fonds publics de financement des partis politiques qu’il prend au nom du FPI et bien d’autres encore », a témoigné l’ex-ministre de la défense. « Camarades, laissons le sieur Affi N’Guessan mourir comme Mangosuthu Buthelezi de sa propre mort politique. Ne l’écoutons pas », a-t-il invité.

Karina Fofana

Personnalités liées avec l’article