L’uppercut de Tidjane Thiam aux autocrates africains : « Je reconnais le mauvais dirigeant à celui qui ment aux gens qu’il dirige »

Tidjane Thiam
Tidjane Thiam

L’Ivoirien critique les autocrates africains. Le Directeur général de la banque Crédit Suisse, à travers une sortie médiatique, donne des conseils aux chefs d’Etats africains. Pour lui, ceux-ci doivent arrêter de mentir à la population et accepter d’affronter les problèmes. Il leur demande de réduire les dépenses publiques.

Que dit l’apôtre de l’adaptation ? Oui mais de façon incrémentale, il faut des objectifs ambitieux. Pour moi, il faut réduire nos dépenses mais on ne va pas y aller d’un coup. Les mauvais généraux ont toujours de mauvais soldats. Je reconnais le mauvais dirigeant à celui qui ment aux gens qu’il dirige. On doit la vérité aux gens par respect parce qu’ils ont droit au respect. Mentir c’est mal et on ne peut pas diriger une communauté humaine en mentant.

A lire aussi : Tidjane Thiam catégorique : Je ne suis pas intéressé par la présidentiellle 2020

Il faut dire aux gens ce qui est et c’est le respect qu’on leur doit en tant qu’être humain pour leur intelligence. Je crois beaucoup à la sagesse collective. J’ai fait une dévaluation de 50% du franc CFA en Côte d’Ivoire, les gens l’ont accepté et on a fait 6% de croissance. Parce qu’on a dit la vérité aux gens. Nous sommes allés voir les étudiants, l’armée et tout le monde pour en parler. On ne réussit rien en se cachant ; il faut affronter les problèmes, il faut être clair.

Les gens ne sont pas idiots. Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Quand je parle en France, on m’applaudit à chaque fois. J’ai la chance de rencontrer les dirigeants. Ce que vous avez peur de dire ; vous savez j’étais en France la semaine dernière et je l’ai dit et tout le monde a applaudi. Et pourquoi vous n’essayez pas de le dire. J’ai dit à un d’entre eux (chef d’Etat africain, NDLR) qui m’a dit que les Français ne nous croient jamais. Je lui ai dit qu’il y a une seule méthode que vous n’avez pas essayée : c’est d’arrêter de mentir.

Propos retranscrits par Karina Fofana

.