Ministère des Affaires étrangères : Le protocole de Soro menacé de renvoi pour abandon de poste

Le ministère des affaires étrangères a produit un communiqué invitant Souleymane Kamaraté (Soul To Soul), à se présenter à la direction des ressources humaines.

« Le ministre des affaires étrangères invite monsieur Koné Kamaraté Souleymane (mle 345 588 H), ministre plénipotentiaire, 1er échelon, précédemment chef de protocole à l’Assemblée nationale, à se présenter à la direction des ressources humaines du ministère des affaires étrangères dès diffusion de ce présent communiqué ».

A lire aussi : L’intégralité des graves propos de Soro à Ferké : « Ceux qui sont chassés, s’appellent Méité, Traoré, Konaté… ces noms sont des Bété ?

Tel est le contenu du communiqué diffusé par voie de presse, par SEM Daouda Diabaté, secrétaire général des Affaires étrangères, sur instruction du ministre Marcel Amon-Tanoh. Ce communiqué, en apparence banal, est en réalité une procédure régulière destinée à déclencher une procédure administrative. En effet, selon le ministère des Affaires étrangères dont dépend Soul To Soul, détaché auprès de Guillaume Soro, en qualité de président de l’Assemblée nationale, un premier avis serait resté sans suite, « dans la mesure où le concerné n’a daigné y répondre ».

Suite à ce constat, le fonctionnaire peut être considéré comme démissionnaire et révoqué. De ce fait, Koné Souleymane Kamaraté alias Soul To Soul, directeur du protocole de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro est sur le coup d’un renvoi de l’administration publique ivoirienne, pour motif d’abandon de poste.

Rapelons que le chef du protocole de Guillaume Soro a passé un peu plus d’un an en prison. Il a été accusé dans l’affaire de la cache d’armes découverte à son domicile de Bouaké. Il a été libéré le mercredi 8 août 2018, au lendemain de la fête de l’indépendance, bénéficiaire, à l’instar de Simone Gbagbo et de plusieurs pro-Gbagbo, de l’amnistie présidentielle d’Alassane Ouattara.

Prince Beganssou

Personnalités liées avec l’article