Mort brutale de Gossio : Lida exige une autopsie « pour une fois »

Marcel Gossio décédé le 21 octobre 2018 à Abidjan
Marcel Gossio décédé le 21 octobre 2018 à Abidjan

L’ancien ministre de la Défense du président Laurent Gbagbo, Moïse Lida Kouassi a donné ses impressions à la suite à la mort brutale de Marcel Gossio. Il demande qu’une autopsie soit faite.

C’est un Moïse Lida Kouassi tout affligé, qui s’est exprimé tant cette mort de son frère le ronge : « J’ai ressenti une grande tristesse en apprenant la mort de notre frère Marcel Gossio. Cette mort est pour le moins curieuse, inquiétante et inacceptable. Nous devons exiger, pour une fois, l’autopsie du corps pour que les choses soient claires. Il nous faut comprendre l’origine de cette curieuse série de morts subites par arrêt cardiaque! », a-t-il dit.

A lire aussi : Urgent / Décès brutal à Abidjan de Marcel Gossio, baron du FPI

Selon les premiers témoignages, l’ancien directeur général du Port autonome d’Abidjan serait mort d’un arrêt cardiaque. Aux dernières nouvelles, Marcel Gossio serait un homme bien, il était prêt à tout pour l’ancien président Laurent Gbagbo qui était une référence pour lui, contrairement à ce qui se racontait sur lui.

Rappelons que plusieurs personnalités proches de l’ex-président détenu aujourd’hui à la Haye ont connu une mort brutale qui pousse à s’interroger sur les causes de celle-ci. De Bohoun Bouabré en passant par Raymond Gnan, à Raymond Abouo N’Dori, etc… La démarche de Moïse Lida Kouassi qui demande une autopsie est de ce fait, de bonne augure afin de déceler une bonne fois pour toute la cause de la mort de Marcel Gossio qui visiblement était bien portant. Il était même à la cérémonie d’inhumation de son ami Raymond Abouo N’Dori.

Prince Beganssou

De Bohoun Bouabré à Marcel Gossio : Retour sur ces morts brutales dans l’ex-camp Gbagbo (Acte 1)

Personnalités liées avec l’article