Renoncement de Ouattara à la Présidentielle 2020 : « loin d’être un handicap » pour le RHDP Djangokro

Le RHDP Djangokro considère que le renoncement de Ouattara à la Présidentielle 2020 est loin d’être un handicap, mais plutôt une source de motivation.

Le délégué sous-préfectoral, Kouassi Richard, a exhorté les délégués sectoriels et les présidents de comités de base du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) en provenance des 17 villages de la sous-préfecture de Djangokro au travail, en vue de la victoire du parti au premier tour de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 prochain.

LIRE AUSSI : Révision de la Constitution : « Ouattara nous dit donc clairement que la présidentielle ne se tiendra pas en 2020 »

M. Kouassi Richard a expliqué, dimanche 8 mars 2020, les enjeux de ces élections qui se dérouleront sans leur mentor, qui a renoncé à briguer un autre mandat. Il a appelé à capitaliser cette absence de leur chef qui, a-t-il dit, loin d’être un handicap, doit être une source de motivation pour travailler davantage, consolider les liens entre les militants et renforcer les acquis obtenus par le parti sous le leadership du président Alassane Ouattara pour une victoire écrasante aux échéances électorales à venir.

LIRE AUSSI : Ouattara prépare sa succession au sein du RHDP

« Il faut l’union. Il ne faudrait pas que cette annonce du retrait du chef de l’Etat crée un désordre au niveau de notre cher parti », a-t-il plaidé, encourageant les militants à demeurer forts pour sauvegarder l’héritage qui leur a été légué par leur père, Alassane Ouattara qui, en Conseil de ministres extraordinaire vendredi 6 mars 2020 à Abidjan invitait les membres de son parti, le RHDP, à choisir un « chef d’équipe » pour lui succéder.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article