En Côte d’Ivoire, le meilleur vérificateur du « goudron biodégradable » est la pluie, preuves en images

Le
Le "goudron biodégradable" s'est dévoilé après une pluie diluvienne ce vendredi 11 mai 2018 à Cocody carrefour Zoo

En Côte d’Ivoire, le meilleur vérificateur des routes bitumées est la pluie. Là où elle passe à flot, les voies bitumées avec négligence ou sans réelle expertise trépassent. Côte d’Ivoire goudron biodégradable et mauvaise gouvernance.

Les pluies de ces dernières quarante-huit heures ont provoqué la mort de deux personnes à Yopougon, à en croire le ministère de l’Intérieur. Les montées d’eau faites de façon brutale ont souvent provoqué des glissements de terrain et piégé des piétons ou des automobilistes.

A lire aussi. Nouvelle hausse du prix du carburant en un mois : Les Ivoiriens sont fatigués !

Outre les pertes en vies humaines, les pluies ont causé d’énormes dégâts matériels. Cependant, ces pluies ont dévoilé un fait qui est décrié depuis l’avènement au pouvoir du président : le « goudron biodégradable » ou les routes en barre chocolaté, comme plaisantent souvent des Ivoiriens qui ne manquent pas d’humour.

En 2015, cette image d'une rue de Treichville, après des pluies, avait fait le tour des réseaux sociaux
En 2015, cette image d’une rue de Treichville, après des pluies, avait fait le tour des réseaux sociaux

La mauvaise qualité des travaux est la cause de la dégradation du bitume. En mars 2017, à l’issue d’un conseil des ministres, le gouvernement avait annoncé des sanctions contre les entrepreneurs qui s’adonnaient à de mauvais travaux.

« en Côte d’Ivoire, l’Etat travaille pour vous mais la pluie vérifie pour vous… »

« En vue d’emmener les acteurs de la chaine des travaux routiers à plus de responsabilité dans la conduite de leurs missions et de prémunir le maître d’ouvrage contre les risques de dégradations précoces des infrastructures réalisées, le Conseil a décidé de renforcer les sanctions à l’encontre des opérateurs du secteur convaincus de manquement à leurs obligations contractuelle », avait déclaré ,  porte-parole du gouvernement.

En juin 2017, à l’issue des pluies diluviennes qui avaient dévoilé des routes « biodégradables », Bruno Koné était revenu à la charge, pour rappeler que des sanctions seraient prises contre les entrepreneurs responsables des travaux épinglés. « Désormais, la conformité des infrastructures réalisées avec les indications techniques exigées en la matière, dans le cadre des déconvenues liées aux pluies diluviennes, doit être de raison », avait-il insisté.

Inondations Côte d’Ivoire goudron biodégradable et mauvaise gouvernance

En mai 2016, il a suffi d'une pluie pour que le bitume sur le nouveau boulevard Alassane Ouattara d'Odienné, soit dégradé
En mai 2016, il a suffi d’une pluie pour que le bitume sur le nouveau boulevard Alassane Ouattara d’Odienné, soit dégradé

De véritables vœux pieux. En effet, jusque-là, aucun dirigeant d’entreprise n’a été inquiété par les dirigeants. Et à chaque pluie, la vérité sur la qualité du bitume se dévoile. De fait, de nombreux Ivoiriens doutent de la sincérité du gouvernement.

Depuis le « scandale de la peinture » des universités, de l’ex-ministre , les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvres qui bénéficient presque toujours de parapluie politique de haut niveau, sont frappés d’impunité. De sorte que le petit peuple pense que rien ne changera, au-delà des déclarations de bonne intention. Parce qu’en Côte d’Ivoire, l’Etat travaille pour vous mais la pluie vérifie pour vous…

Elvire Ahonon

Mgr Antoine Koné dénonce la corruption dans l’administration : « les résultats des concours sont connus d’avance »