Présidence de l’Assemblée nationale : Le RHDP remet en cause le bulletin unique face à l’impopularité d’Amadou Soumahoro

Le 26 février 2019, deux semaines après la démission de , le bureau de l’Assemblée nationale, avait décidé d’instaurer le bulletin unique, pour l’élection du président, le 7 mars 2019. A deux jours du scrutin, alors que le candidat d’Alassane Ouattara et du le désormais ex-ministre sent un camouflet de la part de ses propres collègues du RDR, dont certains le désavouent, le président par intérim, (qui convoitait le poste, alors qu’il n’a jamais été un intime de Ouattara), sous pression ; a remis en cause cette belle avancée démocratique. Ci-dessous, le mode du scrutin qui avait été validé et envoyé dans les poubelles de l’autocratie.

Le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni le mardi 26 février de 10h 35mn à 11h 40mn. Sous la Présidence de Monsieur Diawara Mamadou, Président par intérim, cette réunion avait à son ordre du jour les points suivants :

1 Organisation de l’élection du Président de l’Assemblée nationale ;

2 Questions diverses.

A l’issue des échanges, les décisions ci-après ont été arrêtées :

1 Les conditions d’éligibilité : Tout député titulaire siégeant peut faire acte de candidature à l’élection du Président de l’Assemblée nationale. Le suppléant devenu député, quant à lui, ne peut être candidat. Le collège électoral est constitué de tous les députés siégeant.

2 La déclaration de candidature : Chaque candidat est tenu de produire une déclaration de candidature revêtue de sa signature.

3 Le bulletin de vote à lieu au moyen d’un bulletin unique.

4 Le quorum : En application de l’article 22 alinéa 7 du règlement de l’Assemblée nationale, il sera procédé à la vérification du quorum dès l’ouverture de la séance.

5 Le bureau de séance : La séance est présidée par le Président par intérim. Toutefois, s’il se porte candidat, il est suppléé à la présidence de la séance par le vice-Président le plus âgé suivant. Le Président de séance est assisté de deux Secrétaires du bureau de l’Assemblée nationale.

A lire aussi : Annoncé à la présidence de l’Assemblée nationale : Amadou Soumahoro fait adhérer deux fois au RHDP, le député de Zikisso

6 Le mode de scrutin : Il s’agit d’un scrutin uninominal secret à la majorité absolue des députés présents, au premier tour. Si cette majorité n’est pas obtenue au premier tour, seuls les deux candidats ayant obtenu le plus de voix se présentent à un deuxième tour qui a lieu au plus tard dans les quinze jours suivant le premier scrutin. Dans ce cas, l’élection est acquise à la majorité relative des suffrages exprimés. En cas d’égalité des voix, le plus âgé est élu.

7 La délégation de vote est admise. Les députés excusés et ayant fait une délégation de vote sont comptés présents. La délégation de vote doit être faite dans les conditions prescrites par les articles 38, 39, et 40 du règlement de l’Assemblée nationale.

8 La date de l’élection du Président de l’Assemblée nationale est fixée au 08 mars 2019 (ramené au 7 mars, du fait de la journée internationale de la femme, NDLR).

Personnalités liées avec l’article