Tabou : un élève agresse un enseignant, ses collègues enseignants suspendent les cours

Les enseignants du lycée moderne Barou de Tabou ont suspendu les cours depuis le 27 novembre 2019, pour protester contre l’agression d’un des leurs par un élève.

Les sections de Tabou du syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (Synesci) et la coordination des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (CES-CI)  ont tenu mercredi une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les faits ont été rapportés par la victime, Assoumou Kpangni,  professeur d’éducation physiques et sportives (EPS).

Selon le professeur, il aurait demandé aux élèves d’aller chercher le matériel de travail pour le cours. “Comme ils traînaient les pas, je leur ai demandé de se dépêcher. A ma grande surprise, l’élève K.J.S de la terminale A est sorti du groupe, a bondi sur moi et m’a projeté au sol. Je me suis par la suite retrouvé à l’hôpital général de Tabou pour recevoir des soins”, raconte M. Assoumou.

LIRE AUSSI: « Le RHDP a fait dire ça au Président Alassane Ouattara afin de confisquer le pouvoir d’Etat » – Alain Lobognon

Les deux syndicats d’enseignants ont décidé de la suspension des cours jusqu’à vendredi et de la traduction de l’élève incriminé devant le conseil de discipline du lycée moderne Barou Adjéhi Valentin de Tabou.

LIRE AUSSI: 2020: Pourquoi Ouattara veut une caution à 100 millions ?

Le lycée moderne Barou Adjéhi Valentin de Tabou est le seul établissement secondaire public de la localité. Il compte pour cette année scolaire 2019-2020, plus de 4 000 élèves répartis dans une cinquantaine de classes pédagogiques, pour une soixantaine d’enseignants.

Personnalités liées avec l’article