Village maternel d’Alassane Ouattara, Gbéléban érigé en commune

Gbéléban et trois autres villes ont été érigés en commune
Gbéléban et trois autres villes ont été érigés en commune

Village maternel d’Alassane Ouattara, érigé en commune. La plus petite circonscription électorale de Côte d’Ivoore (à peine 2 500 électeurs aux législatives, certainement deux fois moins aux municipales) complète à 201, le nombre de communes en Côte d’Ivoire.

Quant à et N’Douci, ce sont des injustices qui viennent enfin d’être ainsi réparées. Ci-dessous, le communiqué du conseil des ministres. « Au titre du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil a adopté un décret portant création de quatre communes et déterminant leurs ressorts territoriaux.

A lire aussi. Critiques contre Ouattara : La notabilité de Gbéléban veut « donner des conseils en famille » à Tiken Jah

Ce décret érige en communes, conformément à la loi n° 2012-1128 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales, les chefs-lieux des départements d’Attiégouakro, de Gbéléban, ainsi que les chefs-lieux des sous-préfectures d’ et de N’douci et fixe leurs ressorts territoriaux.

Gbéléban érigé en commune

Outre la satisfaction des critères démographiques, structurels et financiers exigés par la loi, cette mesure répond à la nécessité d’un encadrement de proximité des activités économiques et touristiques ainsi que des services en plein essor dans ces quatre localités. Elle porte ainsi le nombre total des communes à 201″.

Elvire Ahonon

Tiken Jah répond à Gbéléban : « Je ne suis pas un régionaliste… »

Personnalités liées avec l’article