Cafop 2018 : 41 000 candidats rien qu’à Bouaké, pour 5 000 postes disponibles en Côte d’Ivoire

La ministre , ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique, a lancé, le samedi 21 avril dernier, les épreuves écrites du concours de 2018.

C’était au Lycée Jeunes filles de et ce, en présence du corps préfectoral, des Dren 1 et 2, des responsables des différents établissements scolaires de la ville de .

: un concours décentralisé et plus démocratique

Pour la ville de Bouaké qui abrite, 15 ans après, à nouveau ledit concours, ce sont 2935 candidats qui composent dans 7 centres. Aussi, il faut noter que dans toute la Côte d’Ivoire, ce sont 41. 000 candidats répartis dans 10 villes qui abritent ledit concours du Cafop ne 2018.

 » Nous avons ouvert des centres à l’intérieur du pays pour décentraliser et démocratiser le concours de Cafop »

Pour Mme la ministre Kandia Camara, « pendant plus de 10 ans, le concours d’entrée au Cafop ne s’organisait uniquement qu’à Abidjan. Et tous les candidats des villes de l’intérieur étaient obligés de converger vers Abidjan. Cela créait beaucoup de désagréments aux candidats. Nous avons voulu pallier cela. C’est la raison pour laquelle, nous avons ouvert des centres à l’intérieur du pays pour décentraliser et démocratiser le concours de Cafop. C’est ainsi que cette année, nous avons décidé d’ouvrir des centres ici à Bouaké. Aujourd’hui, ces candidats ont la possibilité de composer en étant chez eux ».

Cafop 2018 : la Côte d’Ivoire en quête de 5000 enseignants

« Nous avons besoin d’enseignants »

Aussi a-t-elle indiqué que, « nous avons besoin d’enseignants. C’est la raison pour laquelle nous allons recruter 5000 enseignants. Le concours a bien démarré depuis 7 heures du matin. Le concours dure une journée

Personnalités liées avec l’article