Élections régionales : 1 million FCFA pour être candidat à la candidature au RDR

Le RDR veut mettre un terme aux candidatures indépendantes dans ses rangs
Le RDR veut mettre un terme aux candidatures indépendantes dans ses rangs

Élections régionales RDR : 1 million FCFA pour être candidat à la candidature au Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel). Les cautions, en ce qui concerne les futures consultations locales, ont été fixées, ce week-end par la direction du parti.

En prélude aux élections couplées des conseils régionaux et municipaux de 2018, la direction du parti d’Alassane Ouattara pose ses conditions car qui veut aller loin ménage sa monture dit l’adage. Il s’agit de la caution à déposer qui varie de 200 000 FCFA à 1 000 000 FCFA et d’un engagement signé imposé à chaque postulant.

A lire aussi. Guillaume Soro au congrès extraordinaire du RDR : Beaucoup de bruits pour rien

Le RDR veut-il couper l’herbe sous les pieds de ses « candidats indisciplinés’’ ? En effet, dans un communiqué publié récemment dont Ivoiresoir.net a eu copie, la direction invite les personnalités du parti souhaitant être candidats pour le compte du RDR, à remplir certaines conditions et non des moindres.

Le communiqué du RDR signé de Kandia Camara, la secrétaire générale
Le communiqué du RDR signé de Kandia Camara, la secrétaire générale

Entre autres mesures prises, il y a les frais de candidature des communes, chefs-lieux de département fixés à 300 000 FCFA. Les candidats aux postes des communes, chefs-lieux de région (Bouaké, Korhogo, Odienné, San Pedro, Yamoussoukro, etc.) et les treize communes du district d’Abidjan devront payer 500 000 FCFA.

Ceux aux postes de président de conseil régional doivent débourser la somme de 1 000 000 FCFA. Comme si cela ne suffisait pas, le futur candidat devra signer un engagement sur l’honneur à ne pas se présenter en candidat indépendant si jamais celui-ci n’est pas retenu à l’issue du processus de sélection.

Élections régionales RDR et candidatures indépendantes

Sélection dont elle (la direction) est la seule à détenir le secret. En effet, très souvent la plupart des candidats sélectionnés sont décriés car personne ne sait par quel moyen ils ont été parachutés, le RDR n’ayant jamais promu, encore moins encouragé des élections primaires, pour désigner ses candidats.

Et cette frustration entraîne le non-respect de l’engagement que la direction du parti a toujours fait signer. Cette situation favorise la percée fulgurante des indépendants dont beaucoup sont des jeunes du parti n’ayant pas été investis par la direction qui sont pourtant des hommes du terrain. La stratégie de balisage par l’engagement écrit va-t-elle mettre un terme aux candidatures « indépendantes » au sein de la case verte ? Attendons de voir.

Salifou Ouattara

Les secrets du « Non » de l’UPCI au parti unifié : 2è camouflet pour Ouattara après le « Oui mais » de Bédié

Personnalités liées avec l’article