Georges Ezaley tacle Duncan : « Eux, ils promettent, mais nous, nous avons réalisé »

, candidat du PDCI a terminé sa campagne électorale au stade de , ce jeudi 11 octobre 2018. Dans un discours offensif, sans le nommer, il a taclé le vice-président Daniel Kablan Duncan, qui soutient le candidat RHDP, issu du RDR, Jean-louis Moulot. Morceaux choisis. 

Avant même de penser à être maire, j’ai commencé à servir Grand-Bassam en posant des actes à tous les niveaux pour les jeunes, pour les femmes, pour les communautés. J’ai fait tout ceci par amour pour ma ville et non par intérêt. Véritablement, je me suis mis à la disposition de ma ville.

A lire aussi : Dérive autocratique à Grand-Bassam : Comment Duncan a obligé Ezaley à céder un espace non réservé par le RHDP

 Nous avons travaillé. Des sacrifices importants ont été faits parce qu’on voulait faire de Grand-Bassam, la plus belle ville de Côte d’Ivoire. Nous avons un bilan, nous avons bien travaillé et le République nous a décerné le titre de meilleur maire il y a deux ans.

Le bilan est positif, mais mieux, j’ai un nouveau projet de société pour faire de Grand-Bassam, une ville moderne et une smart-city. Je ne suis pas un apprenti, je suis un connaisseur. Alors, Bassamois, vous avez un choix à faire ce samedi.

« Ce qu’ils ont essayé de faire, c’est de frauder, de tricher. Mais, on voit le dos du nageur. Ils vont monter, on va monter avec eux »

Choisir l’aventure ou choisir celui avec qui vous êtes depuis des années. Je suis devant vous comme David face à Goliath. Mais vous savez que David l’a emporté face à Goliath. Faites le bon choix et le bon choix à faire, c’est Ezaley. Eux, ils promettent mais nous, on a réalisé.

Ce qu’ils ont essayé de faire, c’est de frauder, de tricher. Mais, on voit le dos du nageur. Ils vont monter, on va monter avec eux. Ils vont descendre dans trou, on va descendre avec eux. Mais, ces élections-ci, ils ne les auront pas.

Elvire Ahonon

Grand-Bassam : Duncan peut-il vraiment faire battre Ezaley ?

Personnalités liées avec l’article