Ghana : Une nuit de garde à vue pour Damana Pickass, il sera situé sur son sort aujourd’hui

Damana Adia Pickass, à Accra en 2014

Première nuit de garde à vue pour Damana Pickass, vice-président du FPI, ce lundi 25 mars 2019 dans les locaux d’Interpol à Accra, au Ghana. il devrait être situé sur son sort, au cours de cette journée cruciale du mardi 26 mars 2019.

Plusieurs sources proches du FPI notamment Justin Nous, secrétaire national de la jeunesse dudit parti avait annoncé l’arrestation de Damana Adia dit Pickass, vice-président de la tendance Gbagbo ou rien (GOR).

Pour le FPI, cette arrestation vient nier la prise de l’ordonnance d’amnistie d’Alassane Ouattara en août 2018. «Malgré les explications données aux autorités policières Ghanéenes par le concerné et le ministre Justin Katinan Koné, porte-parole du Président Laurent Gbagbo, celles-ci sont restées inflexibles jusqu’à présent, expliquant n’avoir rien reçu du régime Ouattara depuis pour l’annulation de ces mandats», explique un militant.

A lire aussi. Ghana : Damana Pickass arrêté par Interpol sera-t-il extradé vers la Côte d’Ivoire ?

Ces sources avaient également indiqué que les autorités ghanéennes étaient rentrées en contact avec les autorités abidjanaises pour la suite de la procédure.Si certains médias ivoiriens ont annoncé que Damana Pickass a été libéré dans la nuit d’hier, une source proche du dossier nous informe qu’il a bel et bien passé la nuit en garde à vue.

Les tractations sont en cours, en vue de la libération de celui qui s’est fait connaître de la mauvaise manière, en déchirant des résultats de l’élection présidentielle de 2010, devant des caméras du monde entier.

Roxane Ouattara

Personnalités liées avec l’article