MFA : Azoumana Moutayé et sa direction ne sont « pas concernés par l’AG constitutive du parti unifié »

Azoumana Moutayé
Azoumana Moutayé "n’est pas concerné par l’assemblée générale constitutive du parti unifié"

Sur convocation et sous la présidence, du ministre , Président du Mouvement des Forces d’Avenir, s’est tenue une réunion de direction élargie aux délégués régionaux et communaux du district d’Abidjan, ce samedi 14 juillet 2018, au siège du sis à Angré Mahou. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre à savoir : informations, actions à mener dans les prochains jours, divers.

Abordant le premier point, l’assemblée a été informée de l’élection de M. Touré Evariste, militant du MFA, au poste de président de CEI de la . Le président a, au nom de l’assemblée, félicité le délégué régional de Bouaflé, , pour le travail qu’il abat dans sa zone et l’a exhorté à œuvrer davantage pour le rayonnement du Parti dans cette région.

A lire aussi. MFA : Siaka Ouattara convoqué au tribunal pour faux et usage de faux

Poursuivant le premier point de l’ordre du jour, le président Azoumana Moutayé a fait un large tour d’horizon sur la situation de crise qui prévaut au sein du Parti. Il a informé l’assemblée des dernières évolutions de la crise sur le plan judiciaire. Il ressort de l’intervention du président et au regard des documents qu’il a par ailleurs mis à la disposition de tous les délégués, qu’à ce jour, il demeure le président à la fois sur le plan juridique et politique à agir au nom du MFA. Il a demandé aux délégués de faire valoir avec les documents qu’ils disposent leur légalité partout où cela sera nécessaire.

Le MFA ne va pas adhérer à l'AG constitutive du parti unifié
Le MFA ne va pas adhérer à l’AG constitutive du parti unifié

Pour clore le premier point de l’ordre du jour, le président a informé l’assemblée que le MFA a suivi la déclaration du secrétaire général de la présidence en date du mercredi 04 juillet, relative à la dissolution du gouvernement Gon I et de la reconduction du premier ministre.

Le MFA a également suivi avec beaucoup d’intérêts, les instructions du chef de l’Etat au premier ministre relatives à la formation d’un nouveau gouvernement avec des personnalités issues des partis membres du et des personnalités membres de la société civile.

MFA parti unifié ?

Le Mardi 11 juillet, nous avons appris par voie de presse, la formation du gouvernement Gon II. L’assemblée a été informée que le ministre Azoumana Moutayé, président du parti, n’a pas été consulté bien que le MFA soit membre fondateur et signataire de la plateforme RHDP. Le MFA exprime sa stupéfaction et prend acte. Il réaffirme son appartenance au RHDP qu’il n’a jamais renié.

Pour ce qui est du second point de l’ordre du jour, l’assemblée a fait les recommandations dont entre autre, la convocation d’un bureau politique par le président dans les jours afin d’examiner la vie du parti et la situation sociopolitique nationale.

« Le MFA n’est pas concerné par l’assemblée générale constitutive du parti unifié du lundi 16 juillet 2018 »

Au chapitre des divers, le MFA n’ayant pas organisé son congrès pour se prononcer sur les textes du parti unifié, l’assemblée a demandé à la direction du parti de produire un communiqué afin d’informer les militants et l’opinion qu’il n’est pas concerné par l’assemblée générale constitutive du parti unifié du lundi 16 juillet 2018.

Toujours au titre des divers, le Dr Pierre Adou Kouadio a porté à la connaissance du président Azoumana Moutayé et de l’assemblée, de la création d’un mouvement de soutien au MFA dénommé « Pour la République, Je m’Engage… ». Il a profité de l’occasion pour demander au président Azoumana Moutayé d’accepter d’en être le parrain. Cette information a eu l’adhésion de toute l’assemblée.

Tous les délégués présents ont, à l’unanimité, réitéré leur soutien sans faille au président Azoumana Moutayé et se sont engagés à travailler à ses côtés pour un MFA fort et conquérant, prêt pour les batailles futures.

Fait à Abidjan le 14 juillet 2018

Le secrétaire général

Lamine Ouattara

Mort de Kognon Soro : Le MFA « condamne la violence tendant à empêcher la liberté d’expression »

Personnalités liées avec l’article