Tentatives de fraudes : Quand le RHDP Plateau alimente les suspicions

Noël Akossi Bendjo, Ouattara Dramane dit OD et Fabrice Sawegnon, les trois candidats déclarés à la mairie du Plateau
Noël Akossi Bendjo, Ouattara Dramane dit OD et Fabrice Sawegnon, les trois candidats déclarés à la mairie du Plateau

Dans l’affaire des tentatives de fraudes à l’enrôlement au Plateau dont accuse l’équipe du maire sortant Noël Akossi Bendjo, le RHDP du Plateau (sans le PDCI) a eu une attitude bien curieuse. Tout en rejetant les accusations, l’observateur s’attendait à ce qu’il exige des enquêtes. Que non ! Fraudes enrôlement Plateau ?

L’accusation était suffisamment grave pour qu’elle soit traitée avec sérieux. Le dimanche 24 juin, face à des journaliste Yéboué Angoua Yéboué, délégué communal du PDCI accusait : « l’heure est grave pour la tCôe d’Ivoire, notre beau pays. Alors que huit centres sont officiellement ouverts sur la commune du Plateau, les candidats Ouattara Dramane et Fabrice Sawegnon ont pour eux des centres parallèles ouverts pour enrôler frauduleusement leurs futurs électeurs ».

Une accusation sans gants, ni fioriture étayée de détails : « Informés, nous avons infiltré ces réseaux et découvert avec surprise qu’un bureau d’enrôlement est ouvert pour Ouattara Dramane à EPP Akekoi 1 dans le village et à EPP Ecole les petits ? Derrière l’immeuble Roche à Treichville pour Fabrice Sawegnon. Nous avons requis les services de huissiers pour à l’effet de constater  ces manœuvres et en dresser  un procès-verbal.

Il ressort de ces procès-verbaux  que des personnes se font enrôler dans les centres de EPP Akekoi 1 et EPP école les Petits ; que les récépissés qui  leurs sont remis portent le numéro des centres d’enrôlement cités plus haut mais curieusement portent également les numéros des lieux de vote de la circonscription électorale du Plateau ».

A lire aussi : Exclusif / Enrôlement au Plateau : Un « Gros bras » de Sawegnon arrêté, il tentait de faire enrôler des électeurs

En réponse à ces accusations, à la place des personnes pointées du doigt, ce sont des responsables du RDR, du MFA et de l’UPCI qui ont pris la parole deux jours plus tard. Face à la presse, Isaac Doh (RDR), Hervé Marcel Déhé (UDPCI) et Harouna Koné (MFA tendance Siaka Ouattara) ont estimé que les preuves brandies par le délégué du PDCI n’étaient pas suffisamment « solides » et ont « marqué leur étonnement mais aussi leur indignation ».

« Les délégations et coordinations départementales du RDR, du MFA et de l’UDPCI-Plateau condamnent avec force la mauvaise foi manifeste d’un camp aux abois et les manoeuvres dilatoires de M.Akossi Bendjo, véritable bénéficiaire des sorties hasardeuses de M.Yeboué Angoua Yeboué.

En conséquence, les délégations et coordinations RDR, MFA et UDPCI-Plateau, mettent en garde contre toute diversion, appellent M.Akossi Bendjo et ses partisans, à la responsabilité et à la retenue  en  les invitant au respect des  valeurs de démocratie et de paix.

Réaffirment enfin, leur pleine et entière confiance à la CEI centrale et à la CEI locale pour l’organisation d’élections justes et transparentes ».

En réaffirmant leur soutien à la CEI, sans demander que la lumière soit faite, et sans même demander un semblant d’enquête, le RHDP (sans le PDCI) n’a pas privilégié la transparence et a donc suscité plus de questions que de réponses. Il est clair que les accusations sont suffisamment graves pour que les groupements politiques se contentent de simples déclarations. Et en pareille circonstance, ce genre de sortie alimente les suspicions.

Elvire Ahonon

Municipales au Plateau : Le PDCI accuse le RDR d’organiser « la plus grosse fraude électorale jamais vue en Côte d’Ivoire »

Personnalités liées avec l’article