Uber à Abidjan, Yango doit-il s’inquiéter ?

Uber Abidjan a été officiellement lancé le 4 décembre 2019 en Côte d’Ivoire dans la capitale ivoirienne, roulant ainsi sur les plates-bandes de Yango.

« Le lancement d’Uber à Abidjan est une première en Afrique francophone et contribue au rayonnement international de la ville tout en créant de nouvelles opportunités économiques », a déclaré le Manager Pays pour Uber en Côte d’Ivoire, Marjorie Saint-Lot.

Avec le lancement d’Uber à Abidjan, la ville rejoint les 15 autres villes d’Afrique subsaharienne où l’appli est disponible. Abidjan, pôle économique dynamique et destination touristique plébiscitée, était un choix évident pour lancer Uber, d’autant plus avec sa population d’environ 4,7 millions de personnes et les plans ambitieux de la ville pour favoriser le développement et l’expansion économique, explique-t-on.

LIRE AUSSI: Yamoussoukro: le chauffeur de taxi violeur arrêté

« Nous sommes à la fois optimistes quant au développement d’Uber à Abidjan et engagés à favoriser les opportunités économiques pour les chauffeurs dans la ville. Nous pensons qu’Uber a le potentiel d’améliorer les opérations existantes de milliers de chauffeurs ivoiriens, ainsi que de continuer à améliorer la sécurité, la fiabilité et l’accessibilité des déplacements pour tous à Abidjan. Nous sommes confiants sur l’impact futur que notre technologie et notre équipe locale vont avoir », a confié le directeur général pour l’Afrique subsaharienne, Alon Lits.

LIRE AUSSI: Ouattara depuis Katiola déroule son programme: « nous allons voir ce que nous pouvons faire jusqu’en 2020, 2025 ou 2030 pour le Hambol »

La technologie Uber est ouverte à tous ceux qui le souhaitent, permettant aux opérateurs de transport déjà sur le marché de travailler avec l’application tout en continuant à exercer indépendamment avec leur structure déjà existante. Conformément aux lois et réglementations en vigueur à Abidjan, l’accès à l’application ne sera disponible que pour les personnes détenant une licence complète et valide pour proposer des services de taxi.

LIRE AUSSI: Échangeur Solibra : l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonais inauguré le 16 décembre

Uber estime que des centaines de courses effectuées par des Abidjanais et des touristes pourraient être dirigées quotidiennement vers les chauffeurs de taxi, leur permettant d’élargir leur clientèle et d’augmenter leurs revenus. « Plus spécifiquement, à Abidjan, nos données indiquent que plus de 50 000 personnes ont déjà essayé d’utiliser l’application Uber dans la ville l’année passée – autant de potentiels nouveaux clients pour des milliers de chauffeurs de taxi à Abidjan», a révélé Alon Lits.

Uber est disponible dans seize villes en Afrique subsaharienne (Le Cap, Durban, Johannesburg, Pretoria, Port Elizabeth, East London, Nairobi, Mombasa, Abidjan, Lagos, Abuja, Benin City, Kampala, Accra, Kumasi et Dar es Salaam). Au niveau mondial, le réseau Uber est disponible dans plus de 600 villes dans 65 pays.

Personnalités liées avec l’article