Bédié frappe encore : « Les tenants du parti unifié ont peur, ils ne seront jamais les héritiers légitimes d’Houphouët »

Henri Konan Bédié et son épouse à Daoukro le mercredi 30 janvier 2019

Henri Konan Bédié et les responsables d’ONG, de groupes , associations et mouvements de soutien au  ont échangé des voeux ce mercredi 30 janvier 2019, à Daoukro. Ci-dessous la déclaration du président du PDCI.

C’est avec beaucoup de plaisir que, mon épouse Henriette Bomo et moi-même, nous vous recevons, ce mercredi 30 janvier 2019, ici à Daoukro. Nous vous souhaitons une cordiale et chaleureuse bienvenue.

En réponse aux vœux très affectueux et aux propos de soutien indéfectible que vous nous avez adressés, nous voudrions vous remercier. Par ailleurs, nous vous disons merci pour les merveilleux présents que vous nous avez offerts.

C’est, aussi, l’occasion pour mon épouse et moi de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2019. Comme je le disais lors de mes rencontres précédentes avec les membres des instances de notre grand parti, l’année 2018 a été difficile. Je vous félicite pour le travail de mobilisation que vous réussit lors des grands moments de notre parti. Vous avez été à la tâche pour faire échouer toutes les manœuvres de liquidation de notre parti et d’agressions opérées contre le siège de notre parti.

« Vous n’avez pas cédé aux pressions, aux menaces et à la manipulation pour parvenir à votre débauchage »

Oui, vous avez été vaillants et intrépides. Vous avez fait preuve de courage, de fidélité et de loyauté. Vous n’avez pas cédé aux pressions, aux menaces et à la manipulation pour parvenir à votre débauchage. Je suis fier de vous et soyez en rassurés. L’histoire retiendra que vous avez été de ceux qui ont contribué à protéger l’héritage politique que nous a légué Félix Houphouët Boigny, père fondateur du PDCI-RDA et de la Côte d’Ivoire moderne.

A lire aussi : Bédié attaque le RHDP, le « Rassemblement des détourneurs de deniers publics », qui se réunissent avec « du riz et du pain »

N’écoutez pas les faux témoignages de notre temps. C’est nous qui sommes les héritiers du Président Félix Houphouët Boigny. Nul ne peut travestir ce fait historique gravé dans la mémoire des ivoiriens et ivoiriennes. Concentrons-nous sur l’avenir.

En ce sens, agissons dès maintenant car l’année 2019, dite année décisive, sera une année importante pour la stabilité de notre parti. La stabilité réussie en 2019 nous préparera notre victoire à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

C’est pourquoi, les tenants du parti unifié ont peur et ne font qu’enchaîner meeting et conférences de presse pour échapper aux critiques sur la création de ce parti.

Chers membres des mouvements et associations et autres groupes de soutien au PDCI-RDA, ne répondez aux attaques gratuites des tenants du Parti Unifié.

Quoi que fassent les tenants du Parti Unifié, ils ne seront jamais les héritiers légitimes du père fondateur Félix HOUPHOUET-BOIGNY que nous sommes.

Les populations rejetant le RHDP-Unifié et vous l’avez vu au stade Félix HOUPHOUET-BOIGNY lorsque leurs thuriféraires ont pris la parole, les populations ont fait le vide dans les travées.

Poursuivez votre travail, sans relâche, car votre noble mission est connue ; à savoir contribuer à l’animation du parti dans toutes les régions où vous êtes représentés.

En conséquence, il vous revient de :

-vous mettre au travail sur le terrain dans les délégations.

-améliorer votre organisation sur le terrain.

-élaborer un plan d’actions, décrivant vos activités

-transmettre votre plan d’actions au secrétariat exécutif du parti pour suivre et mieux coordonner vos différentes activités.

Je vous fais confiance car vous avez prouvé votre détermination et engagement à servir le parti dans la loyauté et la fidélité.

Sur ce, Mesdames et Messieurs les Présidents des mouvements, associations et groupes de soutien du PDCI-RDA, je vous renouvelle mes vœux de santé, de bonheur, de prospérité, d’amour et de paix. À vos familles respectives, j’adresse les mêmes vœux.

Que Dieu vous protège et veille sur votre retour en famille.

Longue et longue vie au PDCI-RDA

Henri Konan Bédié