« Coup d’Etat » à la mairie de Daloa : Un proche du maire battu explique et accuse

A l’issue de l’installation de la nouvelle municipalité de la commune de , le jeudi 13 décembre 2018, le maire sortant , , tête de liste , a été renversé par Stéphane Gbeuly. Pour l’un des proches du paire battu, c’est un « coup d’Etat » avec plusieurs acteurs, dont certains sont insoupçonnés.   

A/ L’équipe proposée par Samba Coulibaly est composée comme suit :Maire : Samba Coulibaly (RDR)Premier adjoint au Maire : Fofana Amaral (RDR)Deuxième adjoint au Maire : Ouattara Bakary (RDR)Troisième adjoint au Maire : Fofana Yaya (MFA). Quatrième adjoint au Maire : Inza Diaby (RDR). Cinquième adjoint au Maire :  Zunon Pierre Brice (RDR). Sixième adjoint au Maire : N’Dir Mamadou Doudou (RDR)  B/ L’équipe de consensus proposée par Touré Mamadou est composée comme suit :

Maire : Samba Coulibaly (RDR). Premier adjoint au Maire : Yaya Sylla (RDR)Deuxième adjoint au Maire :Ouattara Bakary (RDR). Troisième adjoint au Maire : Kady Diarra (RDR)Quatrième adjoint au Maire : Fofana Amaral (RDR)Cinquième adjoint au Maire : GBUELY Stephane (UDS)Sixième adjoint au Maire : Batouo Domi (UDPCI)  C/ L’équipe du deal avec le et le RACI est composée comme suit :Maire : GBUELY STEPHANE. Premier adjoint au Maire : YAYA SYLLA (RDR)Deuxième adjoint au Maire : KADY DIARRA (RDR). Troisième adjoint au Maire : BATOUO DOMY (UDPCI). Quatrième adjoint au Maire : KONE FANGAGNE MAMADOU (RACI). Cinquième adjoint au Maire : (PDCI). Sixième adjoint au Maire : ZRANGO DENIS (RDR) Qui sont-ils ?

1/Gbeuly Stéphane , le Maire élu.

2/ Kone Fangagne Mamadou, quatrième adjoint au Maire, est le coordinateur Régional RACI (Rassemblement pour la Côte d’Ivoire) du Haut Sassandra, le plus dynamique des mouvements pro-SORO. 3/ Inza Sylla, cinquième adjoint au Maire, est un pur produit du PDCI de Bédié et l’homme de main et à tout faire de Me . Inza Sylla fût le chef de cabinet de Kossougro lorsque par les mêmes pratiques, l’avocat avait pris le contrôle de la Mairie de Daloa. 

A lire aussi : Migration Irrégulière : L’OIM lance une campagne de sensibilisation à Abidjan, Bouaké, Daloa et Korhogo

II-  Qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

Le 4è adjoint au maire Mamadou Fagagné Koné, présenté comme le coordonnateur du RACI

Depuis la formation de la liste RHDP, le Ministre Touré Mamadou était à la manœuvre en vue de contrôler celle-ci en l’inondant de ses proches collaborateurs. Tout ceci était guidé par le souci du Ministre Touré Mamadou de se positionner en tant que leader de la région, car visiblement, la forte personnalité du Maire Samba Coulibaly faisait ombrage à son ambition. Le Ministre TOURE Mamadou va engager une vaste campagne de diabolisation du Maire Samba Coulibaly en le faisant passer pour quelqu’un qui ne respecterait pas sa parole parce qu’il aurait refusé  d’appliquer un certain consensus.

Après donc de longues heures de négociation relative à la composition de la municipalité, les deux camps campaient sur leur position respective. C’est après cette situation que le Ministre Touré Mamadou, vu que sur les 40 Conseillers Municipaux du RHDP, seuls environ 11 conseillers lui sont réellement fidèles, il va dans un premier temps entreprendre le ralliement de certains Conseillers Municipaux RHDP et promettre de faire la promotion à des fonctionnaires. Après cette opération de charme, il avait pu obtenir 18 Conseillers Municipaux à sa funeste cause.

 N’ayant toujours pas la majorité nécessaire pour renverser le Maire Samba Coulibaly , il va donc s’orienter vers le PDCI de Kossougro Sery Emile Christophe en vue de tisser un pacte, ce vieux renard de la politique Ivoirienne bondit sur l’occasion ; il pose les conditions suivantes: 1/ Le postulant au poste de Maire principal doit être un Bété, soit du PDCI soit du RHDP proche de Touré Mamadou ;2/ le PDCI doit avoir un poste d’adjoint au Maire.Le Ministre TOURE Mamadou accepte les conditions de Kossougro Sery Emile Christophe et le deal est conclu avec à la clé une importante somme d’argent pour les Conseillers Municipaux PDCI.

Avec cet accord, le Ministre Touré Mamadou peut désormais atteindre son objectif : faire tomber Samba Coulibaly.Les 18 Conseillers Municipaux RHDP , en plus les 9 du PDCI, ce qui fait un total de 27.Lors de la mise en place de la Municipalité, le résultat du vote est le suivant :Samba Coulibaly : 22 voix / :24 / Bulletin nul :1Il est bon de noter que 2 Conseillers Municipaux PDCI étaient absents.La victoire a été fêtée au domicile de Kossougro Sery Emile Christophe.

Kossougro Sery Emile Christophe, voulant féliciter le Maire élu, va lancer cette phrase : « Ce que nous les papas n’avons pas réussi, le fils l’a fait », cette phrase devra fait l’objet d’une analyse profonde par le RHDP. Il est à présent facile de comprendre que cette plateforme que Bédié prépare activement avec le FPI, SORO et d’autres partis de l’opposition a réussi un coup de maitre en prenant le contrôle de la Mairie de DALOA avant même sa mise en forme formelle, avec la complicité Toure Mamadou ? Avec cette prouesse, le PDCI et ses nouveaux alliés contrôlent désormais le Haut Sassandra.