Démission en cascades du RDR : La députée Célestine Trazéré claque la porte à 2 jours du congrès du RHDP

Célestine Olibé Trazéré

Déclaration de la démission de Célestine Trazéré du et de ses instances.

A l’attention de madame la Présidente du RDR, Henriette Diabaté, Depuis plusieurs mois, l’actualité politique nationale est dominée par la question du parti unifié RHDP, la création au forceps de ce nouveau parti politique a crispé et rendu délétère l’environnement sociopolitique.

Cette situation fâcheuse invite chaque citoyen, chaque élu et responsable politique à un devoir de responsabilité sans équivoque. Pour ma part, j’exprime ici, ma profonde déception relativement à la conduite actuelle des affaires de l’Etat pour différentes raisons ; En ma qualité de :

-Secrétaire Nationale Adjointe Chargée de la société civile du RDR, -Secrétaire Départementale Adjointe du RDR d’,

-Présidente Nationale de la vague 5 millions de femmes pour ADO,

-Membre du Bureau politique du RDR et Militante de première heure depuis 1994 ,de ce parti fondé sur des valeurs d’humanisme , d’Etat de droit , du Libéralisme économique et d’unité par feu Djéni kobina , je dénonce la dissolution au secret de cet instrument politique en faveur d’un nouveau parti dont les débuts ne présagent rien de rassurant, car faisant resurgir les vieux démons du recul démocratique avec son corollaire d’emprisonnements arbitraires et de Procédure judiciaire incompréhensible au mépris du respect du statut de certains justiciables dont le député de Fresco, et le Député . L’intolérance dont font preuve les gouvernants vis-à-vis de tous ceux qui manifestant des opinions contraires en les limogeant des fonctions publiques et politiques, l’instrumentalisation de la justice et des Forces de sécurité qui devraient être au service de tous, indiquent que loin d’être les rassembleurs que nous avons prétendus être, nous sommes devenus plutôt claniques et divisionnistes .

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le député « prisonnier politique » Lobognon entame une grève de la faim ce 21 janvier

Et de ce fait, nous conduisons inéluctablement notre peuple vers des horizons d’incertitude ; Au regard des dysfonctionnements et insuffisances que j’ai relevés dans la marche du notre parti , le Rassemblement des républicains , qui réduisent grandement notre capacité à relever les défis de rassemblement , d’union , de paix et de réconciliation se présentant à lui, il m’est apparu nécessaire de tirer la sonnette d’alarme , dans un environnement institutionnel devenu moins favorable, à l’éclosion d’un parti fort, respectueux de ses textes fondateurs !

Madame la présidente, Je n’ai pas pu vous convaincre de la nécessité de revoir, la nouvelle orientation politique qui au forceps, semble vouloir être imposé aux animateurs, instances du parti à quelque niveau que ce soit.

En conséquence, en considération de ces faits et observations précités qui ne me mettent pas dans la position de remplir en bien ma mission au sein de notre parti, et de surcroît en ma qualité d’élue du peuple , je suis au regret de vous présenter ma démission du Rassemblement des Républicains, du Bureau Politique et de mon poste de Secrétaire nationale adjointe chargée de la société civile, du Secrétariat départemental adjoint du RDR, du Bureau Politique du RDR, Groupe parlementaire RDR.

Fait à Abidjan, le 23 janvier 2019

Mme Député d’Issia, Boguedia, Tapeguia, Vice-présidente de l’Assemblée Nationale de CI