Côte d’Ivoire : Mamadou Koulibaly pour la légalisation de la polygamie

La plate-forme « Les Avertis » a organisé une formation le samedi 8 septembre 2018 à Cocody qui avait pour thème, « le rôle du jeune intellectuel dans la politique ivoirienne ». Le fondateur de () était l’animateur de ce thème qui a regroupé plusieurs cadres.

Le conférencier, candidat à la présidence de la république de Côte d’Ivoire a fait savoir qu’il faut corriger le code civil en laissant le choix aux couples mariés de faire le choix entre la monogamie et la polygamie.

La plate-forme « les Avertis » est une plate-forme sociopolitique de jeunes cadres intellectuels aucunement inféodés aux partis politiques ; affirmant leur autonomie dans la gestion de leurs activités et de la production de leurs idées sur la vie sociopolitique et économique de la Côte d’Ivoire dans des cadres d’échanges et de réflexions née le25 Août 2017.

Elle a pour président, , élu en 2015. Le professeur Mamadou Koulibaly explique que depuis 1960, le Produit intérieur brut (PIB) croit jusqu’en 1979 à 1100 par habitant pour décroitre jusqu’en 1994 avec l’avènement de la dévaluation celui a remonté grâce au rattrapage de l’économie ». « Les africains qui vont à l’extérieur sont productifs, ils restent la principale source de revenue pour leurs familles.

A lire aussi : Mairie d’Azaguié : Mamadou Koulibaly candidat

Ceux qui restent sur place sont frappés par la misère et la pauvreté avec des chômeurs déguisés en gérants de cabines téléphoniques. Les jeunes de 14 a 35 ans sont les plus frappés », affirme- t- il Pour lui, les jeunes intellectuels ivoiriens devront aimer leur pays, « avec le cœur en cherchant à résoudre les problèmes car nous devons être capables de résoudre nos problèmes. Si les jeunes intellectuels s’y engagent ils doivent pouvoir l’expliquer ; ils ne doivent pas suivre la suivie. Ils doivent êtres capables de dire’’ non je ne suis pas d’accord’’».

«  est ma copine ; je suis allé la saluer dès sa sortie de prison et nous avons parlé de beaucoup de choses. J’ai été rencontré également le président avec qui j’ai longuement parlé de stratégie. Le moment venu, vous en saurez un peut plus »

Mamadou Koulibaly note, qu’il faut une reforme de la cellule familiale. « Un homme et une femme qui se marient, créent une structure de production d’enfants, démontre-t-il. C’est comme quand je constitue mes dossiers d’élections politiques on me demande toujours ma situation matrimoniale et je réponds marié. Lorsqu’on demande celle des parents, on dit qu’ils étaient mariés ». Et de poursuivre, « lorsqu’on demande les preuves on répond qu’ils étaient marié coutumièrement et le juge note qu’ils étaient des concubins ». « Allons-nous continuer à avoir une partie de la Côte d’Ivoire mariée ? », s’interroge t il.

Mamadou Koulibaly à la conférence des Avertis

Le conférencier estime qu’il faut mettre les parents devant leurs responsabilités, « pour ne pas choquer, les gens disent que la polygamie est interdite. Politiquement je me dis que c’est une pratique de tous les groupes ethniques. Il ne s’agit pas seulement des musulmans mais de tout le monde. J’ai enterré un oncle chrétien à Bouaflé qui avait trois femmes. Pour ne pas choquer, il faut légiférer en matière de polygamie. C’est-à-dire prendre une loi pour corriger le code civil parce qu’on répète chaque samedi dans les mairies la monogamie alors que le maire est lui-même polygame ».

A l’en croire, « qu’on modifie le code civil et dire aux femmes lorsque vous vous mariez, vous pouvez choisir le régime (NDLR : monogame ou polygame) en précisant qu’il y a des conditions à remplir. A savoir, des conditions de vie normales, l’éducation des enfants et leur prise en charge. Si monsieur ne peut pas prendre les enfants en charge, le juge ou le maire ont le droit de refuser ce type de mariage. On est obligé de décider ainsi pas parce qu’on a envie de rentrer dans la vie privée des gens mais les conséquences nationales sont collectives.

A lire aussi : Simone Gbagbo : Voici comment elle a accueilli Mamadou Koulibaly et Bro Gregbe

Les enfants sont éduqués dans la rue et on les appelle’’ enfants de la rue’’. Intellectuellement la rue peut elle prendre une grossesse pour faire un enfant ? Quand ça devient grave on dit que les enfants sont en ‘’conflit avec la loi’’. Se prononçant sur la question du choix de la nationalité pour les ivoiriens vivants a l’étranger l’ex-président de l’assemblée nationale dit ceci, « la Côte d’Ivoire considère que les fils qui sont allés a l’étranger pour des raisons économiques ou sociales on opté pour une autre nationalité, considère qu’ils ne sont plus des nôtres.

« Je suis ouvert à toute forme d’alliance à condition que cela respecte notre programme de gouvernement »

Ceux-ci renoncent automatiquement à la nationalité ivoirienne. C’est semblable au code civil. La loi dit que si on ne peut pas l’appliquer il faut l’annuler. Monsieur Kouamé est au Canada où il a obtenu la nationalité canadienne nous devrions être fier de le présenter comme un des nôtres! On devrait être fier de présenter les deux nationalités. Mon premier souci, c’est la double nationalité. Un ivoirien qui part a l’extérieur peut importe la nationalité qu’il va prendre la bas. Sauf si de façon délibéré il écrit au juge pour dire qu’il renonce a la nationalité ivoirienne ».

Sur la question des alliances le président du Lider explique, « je suis ouvert à toute forme d’alliance à condition que cela respecte notre programme de gouvernement ; je m’associe à tout le monde. Je ne cherche pas obstinément à devenir président de la république. Je peux m’entendre avec tout le monde mais avec l’assurance que le travail soit bien fait. Notre pays a besoin de renversement de Paradies, de repositionnement de l’intelligence, d’une gestion rigoureuse ».

Sur la question de sa récente visite à l’ex-première dame dit ceci sans détour, « Simone Gbagbo est ma copine ; je suis allé la saluer dès sa sortie de prison et nous avons parlé de beaucoup de choses. J’ai été rencontré également le président Laurent Gbagbo avec qui j’ai longuement parlé de stratégie. Le moment venu, vous en saurez un peu plus ».

Karina Fofana

Mamadou Koulibaly révèle : « J’ai rencontré des microbes à Abobo, voici ce qu’ils m’ont confié »

Personnalités liées avec l’article