Danièle Boni Claverie à Daoukro : « L’URD se sent interpellée par tout appel qui met l’accent sur la nécessité de se regrouper »

Boni Claverie-Konan Bédié
Boni Claverie-Konan Bédié

La présidente de l’Union républicaine pour la démocratie() et  , le secrétaire général de la formation politique ont été reçu en audience ce lundi 17 décembre 2018, par président du à Daoukro.

Danièle Boni-Claverie  ne veut pas rester en marge de l’évolution de la vie politique en Côte d’Ivoire. En effet,elle veut apporter sa pierre à l’édifice de la démocratie et du rassemblement. C’est dans cette optique que se situe cette rencontre de Daoukro. « L’URD se sent interpellée par tout appel qui met l’accent sur la nécessité de se regrouper, de se rassembler autour de valeurs Citoyennes qui nous font défaut actuellement», a-t-elle dit.

A lire aussi : Bédié : « Soro n’ a jamais été soldat mais à la tête d’une armée et il a gagné la guerre »

A en croire, l’ex-ministre de la communication du gouvernement Duncan, il s’agit de d’échanger avec le président Bédié, de l’écouter mais aussi d’étudier avec lui divers schémas qui permettent à l’opposition qui le désire, de lutter aux côtés du PDCI, de mener le combat de la démocratie, de la bonne gouvernance et des droits de l’homme sans nécessairement intégrer la Plateforme.

Danièle Boni Claverie chez Henri Konan Bedié

Aussi, a-t-elle déclaré : Le peuple Ivoirien désire une véritable réconciliation qui regroupera sous quelque forme que ce soit le , le PDCI et l’ensemble de l’opposition. Des accords de partenariat peuvent être signés avec les uns, tandis que ceux qui le désirent intègrent la Plateforme initiée par le président Bédié. De cette manière, un large consensus permettra à toutes les opinions de s’exprimer ».

Visiblement en phase avec ces propositions, Bédié a exprimé le souhait de l’établissement des contacts le plus rapidement possible.

Prince Beganssou

Personnalités liées avec l’article