Gbagbo parle de son retour en Côte d’Ivoire à Lida Kouassi

La Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale a acquitté le 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges de crimes contre l'humanité prétendument perpétrés en Côte d’Ivoire en 2010 et 2011.

pourrait être de retour en Côte d’Ivoire avant septembre 2019, à en croire reçu par le président du , à .

Lida Kouassi de la tendance FPI Laurent Gbagbo, était le samedi 1er juin 2019, à Asnières-Gennevilliers, en France. Invité pour célébration du 74e anniversaire de Gbagbo, ce fut l’occasion pour l’ancien ministre de livrer des informations sur son séjour à Bruxelles avec le président du FPI, Laurent Gbagbo.

« Le président m’a fait l’honneur de me recevoir pendant trois demi-journées. Le premier jour, il est venu me chercher à mon hôtel. Nous sommes allés marcher, parler pendant 40 mn et après, nous sommes allés chez lui, et nous avons parlé de 17h jusqu’à 20h30. Le lendemain, il est revenu me chercher, en compagnie du Dr Blé et de notre belle sœur. Nous sommes allés dans le même parc, nous avons encore marché pendant une heure, puis nous nous sommes rendus chez lui et en présence du Dr Blé, j’ai parlé avec le président pendant 4 heures ». a déclaré Lida.

A LIRE AUSSI : KKS encourage Bédié contre ceux qui veulent liquider le PDCI

Gbagbo à Lida Kouassi sur son retour

Selon le ministre Lida Kouassi à sa question à Gbagbo sur son retour : « Président, tu viens quand à Abidjan ? », le président du FPI va répondre : « Ça ne saurait tarder. Les gens que je vois, et que toi-même tu vois là, est-ce qu’ils peuvent me maintenir jusqu’en septembre ».

A LIRE AUSSI : Didiévi: Ahoussou Jeannot refuse d’être l’otage de Bédié

Pour conclure, Lida Kouassi dit avoir confier à Gbagbo que plusieurs dispositions sont en train d’être prises pour ce retour : « Les femmes nous ont informé à Abidjan, qu’elles sont en train de produire des milliers de tee-shirts pour inonder toute la Côte d’Ivoire. Mme a souhaité qu’il soit écrit sur ces tricots, ‘’bring back our Gbagbo’’. A Paris, un pagne est déjà confectionné ».

Personnalités liées avec l’article