Insécurité : le domicile d’une sous-préfet attaqué à Boli, son époux grièvement blessé

Sous-préfet attaqué à Boli. Le sous-préfet et sa famille ont été prise à partie dans la nuit de mercredi 14 mars à jeudi 15 mars dernier.

L’insécurité est montée d’un cran dans la et singulièrement dans le département de Didiévi. Il ne se passe une nuit sans que des chefs traditionnels soient attaqués et dépouillés de leurs biens, des objets sacrés, des pagnes traditionnels et de l’or. Des familles entières sont dépouillées, chaque nuit, aussi bien à qu’à Tiébissou. Cette montée en puissance de l’insécurité n’a pas épargné la patronne de l’administration de la Sous-préfecture de Boli, dans le département de .

Le sous-préfet Zoh Wallo Rachel attaqué à son domicile

Le sous-préfet Zoh Wallo Rachel et sa famille ont été prise à partie dans la nuit de mercredi 14 mars à jeudi 15 mars dernier. Alors que dans la journée de mercredi elle a pu éviter un affrontement inter-communautaire entre Baoulé et Burkinabé, c’est à la kalachnikov et avec des calibres 12 que le commando a attaqué le domicile de la représentante du Chef de l’Etat dans cette circonscription administrative. Cette attaque est-elle liée au conflit inter-communautaire qu’elle a évité de justesse ?

Son époux a pris une balle de kalachnikov

Pour l’heure, aucun lien n’est fait. Une enquête est ouverte par la gendarmerie et dans les prochains jours, l’on pourrait être situé. Cette attaque des bandits de grand chemin n’a pu avoir raison de la vie de Zoh Rachel et son époux. Ils ont été cependant grièvement blessés. Son époux a pris, selon les informations reçues, une balle de kalachnikov. Quant à la sous-préfet, elle a reçu des balles de calibre 12. Ayant été stabilisés, ils ont été transférés pour de meilleurs soins dans une clinique de la capitale économique, Abidjan.

Elvire Ahonon

Personnalités liées avec l’article