Les agences alimentaires de l’ONU appellent à agir pour réduire l’impact du COVID-19 sur les populations les plus affamées du monde – Actualités 09/06/2020

avion

ACTUALITES , 9 (Yeclo avec Xinhua) — Les trois organismes alimentaires des basés dans la capitale italienne ont été identifiés en tant que forces clés dans la note d'orientation de l' de mardi appelant à une « action urgente » pour réduire l'impact de la pandémie de sur les populations les plus affamées du monde.

Rome abrite les trois principaux organismes alimentaires des Nations Unies : l' pour l'alimentation et l'agriculture (), le () et le Fonds international de développement agricole (FIDA). Ils ont tous les trois joué un rôle central dans la collecte et l'organisation des données sur lesquelles était basée la note d'orientation sur la sécurité alimentaire.

A cette occasion, le , , a noté que plus de 820 millions de personnes dans le monde ont faim, malgré le fait que le monde produit suffisamment de nourriture pour satisfaire les besoins alimentaires de tout le monde.

« Nos systèmes alimentaires sont défaillants et la pandémie de COVID-19 aggrave les choses », a déploré le chef de l'ONU dans le dossier, qui estime que 49 millions de personnes supplémentaires pourraient tomber dans l'extrême pauvreté cette année en raison du COVID-19, la maladie causée par le nouveau .

Selon le directeur général de la FAO, Qu Dongyu, les défis mis en évidence par le dossier sont particulièrement graves dans les zones les plus à risque avant la pandémie de COVID-19.

« Nous risquons une crise alimentaire imminente à moins que des mesures ne soient prises rapidement pour protéger les plus vulnérables, maintenir les chaînes d'approvisionnement agricoles mondiales en vie et atténuer les impacts de la pandémie à travers le système alimentaire », a-t-il souligné.

Selon Agnès Kalibata, l'envoyée spéciale du secrétaire général de l'ONU au sommet sur le système alimentaire qui aura lieu l'année prochaine, la pandémie aggrave les problèmes qui existaient déjà dans de nombreux domaines.

« La pandémie de COVID-19 nous attaque sous tous les angles », a noté Mme Kalibata. « Elle a mis à jour des carences dangereuses dans nos systèmes alimentaires et menace activement la vie et les moyens de subsistance des populations du monde entier », a-t-il dit.

Le premier sommet sur le système alimentaire de l'année prochaine a été conçu pour s'attaquer aux problèmes mis en évidence dans le dossier de mardi, notamment la réduction de la faim, la des maladies liées à l'alimentation et la sensibilisation accrue aux défis alimentaires mondiaux. Fin

Written by Yeclo avec Xinhua

Charles Blé Goudé en deuil : décès de sa sœur Nathalie Monoko

Funérailles George Floyd : dernier adieu à Houston