« Prisonniers politiques », Mamadou Koulibaly à Ouattara : « Simone et Lida ont tué combien d’agents de l’Onuci ? »

Ivoiresoir.net vous propose interrogations et les réponses de sur les prisonniers politiques en Côte d’Ivoire.

Le dit que le pays marche bien, il a créé 2 millions d’emplois c’est vrai, mais pourquoi il y a-t-il autant de jeunes dehors qui cherchent toujours du travail ? Les 2 millions d’emplois, est-ce dans le secteur informel ou formel ? S’il mesure l’augmentation de la masse salariale, pour dire que les salaires ayant augmenté les emplois ont augmenté, d’accord mais nous dehors, nous voyons de nombreux mendiants, de nombreux bacheliers non orientés et de nombreux chômeurs.

« Le président de la République dit que le pays marche bien, il a créé 2 millions d’emplois c’est vrai, mais pourquoi il y a-t-il autant de jeunes dehors qui cherchent toujours du travail ? »

Lire aussiRefus de libérer les prisonniers politiques en Côte d’Ivoire : « Ouattara est-il le seul…

Il dit qu’il tient ses promesses. C’est vrai, il tient souvent ses promesses mais pas dans ce sens. Il a tenu sa promesse quand il avait promis frapper le régime de Bédié, quand il avait promis frapper le régime de Gbagbo, il a tenu ses promesses. Mais pour ce qui concerne la libéralisation du secteur de l’eau qu’il avait annoncé un 1er mai il n’y a pas très longtemps, la libéralisation du secteur de l’électricité, la libéralisation du secteur de l’énergie et autres, il n’a rien fait du tout. Sur ce plan, il ne tient pas ses promesses.

Sanctionner les maires, ce n’est pas le travail de la population

Ne demandez pas aux populations d’attendre l’année électorale pour sanctionner les maires. La présidence de la République, le ministère de l’intérieur, le gouvernement, le ministère de l’administration territoriale, ont les moyens pour sanctionner les maires indélicats et les policiers indélicats, c’est le travail du gouvernement et non le travail des populations.

Lire aussiLibération des prisonniers politiques, dégel des avoirs, réconciliation : La triple audace de Bendjo

De la même façon vous dites aux populations de chasser les maires indélicats, je dis aux populations, le président de la République n’est pas capable de tenir son gouvernement et son état, en 2020 il faut le sanctionner.

« Le gouvernement, le ministère de l’administration territoriale, ont les moyens pour sanctionner les maires indélicats et les policiers indélicats, c’est le travail du gouvernement et non le travail des populations »

Combattre le racket, il ne s’agit pas des 200 et 500 francs des policiers. Ce qui nous concerne, c’est le gros racket. La surfacturation des marchés publics, le détournement des fonds à coups de milliards sans sanctions, ceci est le plus important.

Pourquoi quémander le SMIC avec 500 milliards ?

On vient de dire aux travailleurs du secteur agricole que ce sont 500 milliards de leur argent qui ont disparu dans les caisses des agences chargées de gérer le café et le cacao. Ne pensez-vous pas que si ces 500 milliard avaient été éjectés effectivement dans le milieu rural chez les ouvriers agricoles, chez les paysans, ils n’auraient pas eu à venir quémander une augmentation du Salaire minimum agricole garanti. C’est très injuste de dire que le SMAG ne sera pas augmenté, après toute la richesse que ce monde donne à l’état ivoirien.

Des policiers et des gendarmes prisonniers politiques en Côte d’Ivoire

Lire aussiAlassane Ouattara au Rwanda : Quand le chef de l’Etat s’inspire de l’initiative de…

, , ont tué combien d’agents de l’Onuci, braqué combien de commissariats et tués combien de gendarmes ? Il y a des gendarmes et des policiers qui sont emprisonnés depuis plusieurs mois sans explication. , , Fofana Vasindou, qui sont militaires, policiers, gendarmes qu’ont-ils fait exactement pour être là-bas tranquillement ?

L’existence des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire

Lire aussiGuillaume Soro depuis Diawala : « Il y a un moment pour faire la guerre… »

Votre propre collaborateur , il n’est pas prisonnier politique, qu’a-t-il fait ?  Des armes qu’il a gardées pour vous et comme on les découvre vous le mettez en prison et vous voulez qu’on accepte qu’il ne soit pas prisonnier politique.

Cette bonne ménagère , comment a-t-elle attenté à la sûreté de l’état ? Combien de gendarmes a-t-elle tué ? Combien de commissariats de police a-t-elle braqué ? Combien d’agents de l’Onuci a-t-elle tué ?

Monsieur le président de la République, il y a des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire que vous le vouliez ou pas.

Propos retranscrits par Prince Beganssou

 

Affi N’Guessan répond à Soro : « Il faut des actes concrets en faveur de la réconciliation »

Personnalités liées avec l’article