Pascal Abinan (candidat indépendant) : « Je suis PDCI et je le reste ! »

Le ministre , président sortant du conseil régional de l'Indenié-Djuablin a eu une rencontre, le vendredi 31 juillet 2018, avec le personnel du conseil, pour lui expliquer les raisons de candidature indépendante. Morceaux choisis de sa déclaration.

Je vous avais dit que je ferai deux mandats parce qu'avec un mandat, on ne peut pas tout faire. Je suis donc venu vous informer officiellement que je suis candidat. J'ai demandé le parrainage de mon parti, il m'a été refusé à cause de la méchanceté des hommes.

Ils sont allés dire au président du parti que j'ai dit que le était mort. Il y a trop de méchancetés qui ont été dites. Je laisse ça à leurs auteurs. Mais je ne vais pas pleurer sur mon sort. Je suis bel et bien candidat. J'irai sous la bannière d'indépendant. J'ai déposé mes dossiers.

A lire aussi : Pascal Abinan (ministre PDCI) : « Le débat sur l'alternance est malsain et inopportun »

Je suis Pdci-Rda et personne ne peut dire qu'il est plus PDCI-RDA que moi. J'ai construit la maison du PDCI-RDA à à un coût de 50 millions FCFA et qui a été inauguré en 1999. Je ne connais pas assez de cadres qui ont autant investi que moi pour le PDCI.

« Des gens disent que mon bilan est nul. Ils ne savent même pas ce que nous sommes en train de faire dans leur village en matière de centre de santé. »

Des gens disent que mon bilan est nul. Ils ne savent même pas ce que nous sommes en train de faire dans leur village en matière de centre de santé. C'est dire que ces gens-là ne vont pas au village . Ce que je n'ai pas pu faire et que je ne peux pas faire, personne ne pourra le faire.

Nous avons de grands projets pour la région. Nous sommes candidat pour le bonheur de nos parents. Et ces élections, nous allons les gagner.

aura face à lui le candidat du PDCI, Bernard Adou, un poids lourd qui menace le ministre de la Réforme administrative dans ses bases.

Prince Beganssou

Adjoumani répond à Guikahué : “Les élections auront lieu le 13 octobre 2018”

Written by Prince Beganssou

Laurent Tchagba, ministre de l'Hydraulique, à Bouaké le 31 août 2018 avec le préfet Tuo Fozié

« Il pleut à Bouaké parce que Ouattara est allé à la Mecque » : Les énormités d’un ministre de la République

Municipales à N’Douci : Une nouvelle commune très convoitée