Réhabilitation CHR de Korhogo : les travaux désormais achevés

Le CHR de Korhogo, établissement sanitaire d'excellence du grand Nord ivoirien, est prêt à accueillir la CAN 2023.

Les travaux de rénovation et de réhabilitation du CHR, qui ont débuté en 2022, sont désormais achevés. Les 42 bâtiments de l'hôpital sont désormais fonctionnels et équipés d'un plateau technique de pointe.

L'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et le scanner sont opérationnels, ce qui permettra de prendre en charge efficacement les cas graves. Le service de rééducation fonctionnelle est également prêt à accueillir les patients qui ont besoin de soins post-opératoires ou de rééducation.

En outre, le CHR dispose d'un service de cardiologie de pointe, avec deux salles VVIP réservées aux patients VIP. L'hôpital est également équipé d'appareils de mammographie, d'échographes, de radiographies mobiles, de radios télécommandées et de panoramiques dentaires. Le bloc d'ophtalmologie est également doté d'un équipement complet.

La rédaction vous conseille

Pour assurer une prise en charge efficace des patients pendant la CAN, le personnel de santé de la région du Poro et des autres régions du district des savanes est mobilisé. Des formations spécifiques ont été organisées pour les personnels médicaux et paramédicaux.

Le est ainsi prêt à accueillir les équipes participantes à la CAN 2023, ainsi que les supporters et les visiteurs.

Un dispositif de santé renforcé

Le dispositif de santé mis en place à Korhogo pour la CAN 2023 est renforcé. En outre, le personnel de santé de la région du Poro et des autres régions du district des savanes est mobilisé pour assurer une prise en charge efficace des patients pendant la CAN.

Ce dispositif renforcé permettra de garantir la sécurité sanitaire des participants à la CAN 2023 et de leurs supporters.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

Les commerçants du jardin public du Plateau d’Abidjan déguerpis : colère et indignation

Afrique du Sud : l’ex-champion d’athlétisme, Oscar Pistorius retrouve la liberté