Revue de la presse tunisienne du 29 mai 2019

Voici les principales informations diffusées par les journaux et médias en Tunisie ce mercredi et la revue de la presse tunisienne du 29 mai 2019.


TUNISIE NUMERIQUE : L’Iftar de la fraternité regroupe des adeptes des différentes religions

Le ministère des Affaires religieuses a organisé dans la soirée de mardi à mercredi, en collaboration avec le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, un Iftar dans un hôtel de la capitale, où ont été regroupés des adeptes de différentes religions, en présence de plusieurs personnalités politiques et culturelles.


ESPACE MANAGER : Des rescapés en mer quittent la Tunisie


Un premier groupe de dix-huit et un ont quitté l’ ces derniers jours dans le cadre d’un retour volontaire digne assisté par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

LIRE AUSSI: Arafat et Carmen Sama: ce qui a tout gâté entre Yorobo et sa femme

Quatre-vingt-cinq migrants ont survécu aux incidents en mer survenus entre le 10 et le 12 mai derniers et qui ont fait cinquante-neuf morts et disparus. Originaires de la Somalie (34), du (28), de l’ (12), du Maroc, du Soudan, de l’Egypte et de la Tunisie, les rescapés comptaient trois femmes et 21 mineurs dans un état de vulnérabilité extrême.

L’équipe de l’OIM s’est mobilisée depuis l’arrivée des survivants à Sfax et à , aux côtés des équipes du déployés sur place.


TUNIS WEBDO: Appels à ce que la soit destinée aux villages SOS


Les quatre villages d’enfants SOS à Gammarth, (), Siliana et Mahrès (Sfax) connaissent de grandes difficultés financières, suite à la décision de la Fédération internationale des villages d’enfants SOS de retirer son soutien financier.

Conscients de ce fait, plusieurs internautes ont lancé sur les réseaux sociaux un appel pour consacrer la zakat de l’Aid Al-Fitr pour cette année à ces centres qui prennent en charge les enfants sans soutien familial.

LIRE AUSSI: TNT : la Côte d’Ivoire veut vite aller au numérique avec SES

En Effet, ces internautes ont proposé dans ce sens aux opérateurs de télécommunication de mettre en place un service SMS pour collecter ces dons. D’ailleurs le hashtag #UnSmsPourSos a envahi, en quelques jours, le réseau social Facebook.


REALITES: Vague de démissions au sein du bloc parlementaire du Front populaire

Après Nidaa Tounes, la vague des démissions frappe de plein fouet le Front populaire. En effet, ce dernier risque de ne plus avoir de bloc parlementaire et ce suite à la démission de neuf députés de son groupe parlementaire, à l’exception des 5 députés du Parti des travailleurs et du Courant populaire.

Parmi les démissionnaires on relève de gros calibre dont le président du bloc parlementaire du Front, Ahmed Seddik. Mongi Rahoui, Zied Lakhdhar, Aymen Aloui, Abdelmoumen Belanes et Nizar Amami font également partie des députés qui ont décidé de quitter le bloc du Front à l’ARP. Il faut souligner ici que ces démissions conduiraient, en cas d’acceptation, à la dissolution même du bloc.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : le PDCI se prépare pour la conquête du pouvoir en 2020

Et c’est la raison pour laquelle des négociations seraient en cours pour le retrait de ces démissions surtout que la dissolution du bloc surviendrait automatiquement si les démissions sont acceptées ou qu’elles ne sont pas retirées dans les limites de cinq jours après leur dépôt.


DIRECT INFO: La HAICA appelle l’ISIE à déterminer sa position quant à la candidature de Nabil Karoui à la présidentielle

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a appelé l’Instance supérieure indépendante pour les élections et les autorités concernées à déterminer leur position quant à l’annonce du propriétaire de la chaîne de télévision privée , Nabil Karoui, de sa candidature à la prochaine élection présidentielle.

LIRE AUSSI: Bédié répond aux militants qui quittent le PDCI: « si certains nous quittent, des milliers des milliers les remplacent

Nabil Karoui a annoncé, lundi soir, lors d’une interview exclusive sur la chaîne Nessma, son intention de se porter candidat à la prochaine présidentielle prévue en novembre 2019. « Je participerai à la présidentielle », a-t-il fait savoir, estimant que « le peuple est en droit de connaître les candidats qui se présenteront à ces échéances afin de décider qui choisir ». « Nous présenterons, également, des listes aux législatives », a-t-il dit.

Personnalités liées avec l’article