Sandrine Polneau : Son mari accuse, le cabinet de Goudou réplique : « elle vivait un drame familial »

L'époux de Sandrine Polneau porte des accusations contre la ministre Raymonde Goudou-Coffie
L'époux de Sandrine Polneau porte des accusations contre la ministre Raymonde Goudou-Coffie

Deux jours après la mort tragique de , projetée du 13è étage de la tour C au Plateau, son époux, , porte de graves accusations. Il s’est confié à Soir Info. « Des accusations grotesques qui ne respectent pas le deuil », répond une source proche de , ministre de la Santé. Raymonde Goudou.

« Il n’y a pas de problème de foyer entre Sandrine et moi. Tout se passait bien entre ma femme et moi. La maison que nous habitons, je l’ai achetée et l’ai mise à son nom et à celui de ma fille aînée. Tout lui appartient ici parce que c’est ma femme. Je l’aime comme au premier jour de notre rencontre », Roger Ploneau .

A lire aussi. Drame à la cité administrative du Plateau : Sandrine Vallée Polneau tombe du 13è étage et se tue

Ce dernier confirme qu' »elle était dépressive », mais accuse « la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique » Raymonde Goudou-Coffie d’être quelque peu à la base de cette dépression « parce qu’elle refusait de signer l’acte de nomination de mon épouse ». Selon lui, « elle avait été nommée chef de service de l’information médicale au CHU d’Angré. Mais depuis lors, la ministre ne signait pas sa lettre de nomination. J’ai écrit à la Grande Chancelière, , afin d’interpeller la ministre. Elle a été victime d’un accident de la circulation. Lors de cet accident, sa colonne vertébrale a été touchée . Sentant les séquelles, elle s’est rendu en France pour des soins, afin de traiter sa colonne vertébrale qui s’est déplacée avec le temps. Elle portait un collier en permanence à cause de ce problème de santé ».

L’époux précise qu' »Il est était question que Sandrine et moi partions en voyage. Le voyage était prévu pour la fin de cette semaine. On devrait se rendre en France, chercher les enfants qui y passent leurs vacances, et partir pour Israël dans l’optique d’effectuer un pèlerinage. Elle a même pris le soin de payer tous les billets d’avion. Quelqu’un qui prévoit voyager avec sa famille en Israël, ne peut pas se suicider. C’est irrationnel. Il faudra qu’on nous dise quelque chose d’autre ».

Sandrine Polneau une femme « dépressive »

L’époux ne se prive pas et lâche : « Pour moi, c’est la ministre de la santé et de l’hygiène qui est responsable de la mort de ma femme. Elle a refusé de signer son acte de nomination.
C’est une belle femme et très intelligente. Elle savait me rassurer et me permettre de donner le meilleur de moi même ».

« Son épouse était dépressive, il le reconnaît lui-même. Elle vivait un véritable drame familial »

La réaction du cabinet de la ministre Raymonde Goudou-Coffie ne s’est pas fait attendre. Contacté par IvoireSoir.net, un membre du cabinet qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat a regretté ces propos. « Ce sont des accusations grotesques, elles ne respectent pas le deuil. Dans les faits, Pr Sandrine Polneau travaillait depuis janvier au Chu d’Angré, elle y a pris fonction. Elle n’était donc plus au cabinet », explique ce proche de la ministre.

Pour lui, « quand il y a un drame, les gens veulent forcément faire porter le chapeau à d’autres, mais le mari sait très bien ce qui a conduit à cette situation. Son épouse était dépressive, il le reconnaît lui-même. Elle vivait un véritable drame familial. Elle avait piqué une crise et était hospitalisée à la clinique. Là-bas, elle est entrée en conflit avec les medecins, elle les accusait de vouloir la tuer.

Elvire Ahonon

Accident mortel : Un membre de la Yôrôgang de DJ Arafat tué à la Riviera 2