Affaire « Burkina pays sahélien pauvre » : La RTI présente ses excuses aux Burkinabé

siège de la RTI à Cocody

La radiodiffusion télévision Ivoirienne () a présenté ses excuses suite à un article publié sur son site Internet samedi 2 mars 2019 et dont l’intro qui évoquait le « Burkina pays sahélien pauvre », avait été repris sur la page Facebook Info.

 »La reprise d’une dépêche de l’Agence Française de Presse (AFP) par nos supports (Twitter, Facebook et Site web), a provoqué la colère légitime et compréhensible des internautes, particulièrement ceux du . La RTI leur présente ses sincères excuses », indique le communiqué d’excuses de la RTI publiée sur la page .

En effet, rapportant le drame qu’avait vécu l’armée du Burkina Faso deux jours plus tôt à Kyékelnoda, une province située au nord du Burkina Faso, le texte avait mentionné  »pays sahélien pauvre ». Cette expression qui n’était pas celle de la RTI, mais de la dépêche n’avait pas été du goût des internautes burkinabé.

A lire aussi : Burkina Faso : La statue géante de Sankara qui ne ressemble pas à Sankara sera « corrigée »

 »Le Burkina Faso, pays sahélien pauvre, est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières attribuées à des groupes djihadistes » : c’est la phrase de l’article qui avait suscité autant de colère.

Même si pour certains internautes burkinabé les excuses de la chaîne nationale ivoirienne n’arrangent rien, pour d’autres, ces excuses sont acceptées. «Excuses acceptées, nous sommes des frères, donnons-nous la main pour combattre l’impérialisme au lieu de nous dénigrer. Peace and love», a tranché un internaute.

Roxane Ouattara