Alternance en 2020 : « Un piège du RDR tendu au PDCI »

Alternance en 2020, en faveur d’un cadre issu du , conformément à l’appel de Daoukro, d’Henri Konan Bédié est « un piège du tendu au PDCI », selon Yao Frank Oussou. Décryptage.

Yao Frank Oussou, libre penseur
Yao Frank Oussou, libre penseur

Avec sa puissance électorale actuelle (vu qu’il gagne toutes les élections depuis plus de dix ans: les municipales en 2001 sous Gbagbo avant la rébellion ont été gagnées par le RDR) et son pouvoir financier actuel; le RDR peut résister à sa dissolution dans le RHDP et mieux transformer s’il le voulait le RHDP en RDR ,en rachetant les cadres importants des autres partis membres de l’alliance et au delà, ceux d’une partie de l’opposition.

RDR demeura le plus puissant au sein de l’alliance RHDP

Même s’il n’effectue pas cette transformation, le RDR demeura le plus puissant au sein de l’alliance, donc décidera de tout. Ce qui maintiendra son identité et sa force intactes. A titre d’exemple de rachat facile de cadres, voyez les comportements des ministres PDCI: , , .

De telles actions sur des petits partis comme l’UDPCI ne signifient pas grand-chose, car ceux-ci avec leur petite taille peuvent facilement se reconstruire à l’identique en ressortant s’ils le voulaient; ou au contraire cela peut même augmenter leur popularité et les rendre plus grands. Mais pour un grand parti de la taille du PDCI, l’effet serait dévastateur.

« A titre d’exemple de rachat facile de cadres, voyez les comportements des ministres PDCI: Kobenan Kouassi Adjoumani, Daniel Kablan Duncan »

En voulant ressortir, il pourrait être réduit à la taille actuelle de l’. Surtout qu’il ne mène aucun combat depuis presque 20 ans qu’il a perdu le pouvoir, sa base subit le même découragement et le même effritement que ses cadres (en témoignent ses scores aux différentes élections).

Le PDCI aurait pu rebondir en menant le juste combat de la libération des prisonniers politiques pour la réconciliation, depuis longtemps. Mais comment le faire quand on est au gouvernement ADO ? Peut-être par des petits messages dans la presse, par certains de ses cadres. Rien de cela jusqu’à présent.

Je note curieusement un optimisme débordant, des militants PDCI qui pensent qu’ à l’absence de Gbagbo, le vote FPI se fera automatiquement en faveur du vieux parti, à cause de la haine des militants FPI contre ADO si je puis dire. Je fais d’ailleurs remarquer que ces militants, dans leur majorité ne votent plus depuis 2010. Et l’on sait pourquoi.

« Un optimisme débordant, des militants PDCI qui pensent qu’ à l’absence de Gbagbo le vote FPI se fera automatiquement en faveur du vieux parti »

Je suis d’autant plus étonné que le RDR qui a fait ses preuves de sa capacité extraordinaire à renverser toutes les situations difficiles en sa faveur, détient plus de moyens qu’il n’en a jamais eu et n’a même pas encore commencé le déploiement de sa machine politique. Sans compter les gros problèmes financiers du PDCI qui font qu’il est encore Bedié dépendant (ce dernier étant le principal pourvoyeur de fonds hélas).

Le RDR peut-il vraiment accorder au PDCI ce que ce dernier lui demande ? Pour moi, la réponse est non, car cela mettrait le RDR dans la position actuelle du PDCI après 2020.

« Peut-on demander sa barbe au bon Dieu ? « 

Il n’en a pas besoin, je crois. Et cette réponse me semble d’autant plus logique que le PDCI refuse sa propre disparition même une fois le parti unifié complètement réalisé.

Par ailleurs, je pense que le RDR doit se dire qu’il a suffisamment payé sa dette envers le PDCI, en le récompensant gracieusement avec de nombreux postes importants. Face à cette question, le RDR serait peut-être justifié de se dire « Peut-on demander sa barbe au bon Dieu ? »

Piège du parti unifié : « Le RDR sera cueilli, à l’usure, comme un fruit pourri par le PDCI » (Décryptage)

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici