« Intimidations et menaces » : La lettre d’investiture RHDP de Beugré Djoman l’a poursuivi jusqu’à la CEI

Beugré Djoman

En fin de compte, sera le candidat du unifié. Le maire sortant du qui avait résisté aux pressions a été rattrapé au siège de la Commission électorale indépendante (CEI).

Selon nos informations, la lettre d’investiture du RHDP a été imposée à Beugré Djoman, par un responsable de la direction du RHDP, au sein même de la CEI. « Jusqu’à preuve du contraire, le maire nous a dit que notre liste était la liste du PDCI. Nous n’osons croire le contraire », soutient , président de comité de base PDCI, membre de l’équipe de campagne de la zone du Machoux à Bingerville.

De source sûre, certaines anomalies constatées dans des écritures comptables, ont vite été brandies à Beugré Djoman et ont eu raison de sa détermination. La substitution à la dernière heure s’est passée au matin du 30 août, soit après le temps légal de dépôt des candidatures.

Le récépissé d'acte de candidature de Beugré Djoman
Le récépissé d’acte de candidature de Beugré Djoman

En effet, sur l’attestation de candidature pour le compte du RHDP, il est marqué 00 heure, une heure antidatée. Sur la même attestation qui semblait avoir été préparée d’avance, le nom Beugré Djoman avait d’abord été écrite Beugré Djomon, avant que le « o » de Djomon ne soit transformé en « a ».

A lire aussi : Elections municipales 2018 : Voici les 126 candidats officiels du PDCI-RDA

La technique de l’inspection conduite par les équipes de l’Inspecteur général d’Etat (IGE) présidée par Théophile N’Doli Ahoua semble faire mouche. « Les gens ont des dossiers sur chacun d’entre eux. Des dossiers inventés ou réels, mais des dossiers quand même. Cela ressemble aux méthodes utilisées par la junte militaire du Général , après le coup d’Etat de 1999. L’histoire retiendra que les soutiens forcés qu’il a obtenus ne lui ont pas été loyaux au moment déterminant. L’histoire est en train de se répéter en Côte d’Ivoire », explique , communicateur et expert en développement local.

Chantage, intimidations et menaces

Plusieurs communes gérées par des maires issus du PDCI sont visées par des inspections, depuis quelques semaines. L’IGE explique que cela fait partie de ses missions normales. Quant à , secrétaire exécutif du PDCI, il continue de dénoncer « une tentative de débauchage de nos cadres à travers le chantage sur les postes occupés dans l’administration publique, les intimidations et menaces de tous genres » exercées par le pouvoir du président Alassane Ouattara.

Elvire Ahonon

PDCI Agenda caché 2020, Guikahué : « Si on cherche qu’on ne trouve pas, Bédié lui-même sera candidat »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici