825 F le kg de cacao, un revenu décent pour les producteurs ?

Les JNCC 2019 ont eu pour thème « les enjeux d’un revenu décent aux producteurs du cacao ». Un thème qui coïncide avec l’annonce du prix du cacao 2019.

Ouverte le lundi 30 septembre 2019 à l’auditorium de l’immeuble de la Caistab, à Abidjan Plateau, la 6e édition des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC 2019) dégage un bilan globalement satisfaisant, s’est réjoui mercredi 2 octobre 2019 lors de la cérémonie officielle de clôture, le directeur général du Conseil du café-cacao, .

En présentant les faits majeurs de cette édition, le DG de la structure organisatrice des JNCC a relevé une participation moyenne journalière de 3500 personnes, avec en prime, le parrainage du Premier ministre et la présence effective à la cérémonie d’ouverture, du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, .

LIRE AUSSI: Rapport de la Banque mondiale: « l’Etat de Côte d’Ivoire n’arrive pas à augmenter ses recettes fiscales »

Portant sur « Les enjeux d’un revenu décent aux producteurs de cacao », cette célébration donne l’occasion de mettre un point d’honneur sur le cacao et le chocolat dans toutes leurs composantes, et de mener des réflexions sur la bonne marche de la filière phare en Côte d’Ivoire, a observé le DG.

Ces JNCC ont été marquées par la distinction des meilleurs producteurs et coopératives de cacao qui, en plus des récompenses (trophée, numéraires, véhicules, tricycles, outils agricoles…), ont reçu une somme de 20 millions FCFA de la part du Président de la République, Alassane Ouattara. La distinction des lauréats d’un concours de photographie sur le thème du cacao et surtout l’annonce officielle du prix d’achat bord champ du cacao pour la campagne principale 2019-2020 ont été au programme de ces Journées.

LIRE AUSSI: Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le cacao seulement 6% reviennent aux producteurs »

Elles ont également consisté en une animation de stands d’exposition, une conférence sur « La recherche du revenu décent pour le producteur de cacao : Enjeux, perspectives et actions en cours », un panel sur « L’inclusion financière au profit du bien-être des producteurs de cacao », des activités de promotion de la consommation du cacao et du chocolat ainsi que des activités récréatives éclatées.

Autant de performances qui ont suscité les félicitations du ministre de tutelle, par la voix de son directeur de cabinet, Coulibaly Siaka Minayaha. Il a profité de l’occasion pour souligner les efforts consentis par le gouvernement pour améliorer les conditions des agriculteurs en général et des producteurs de cacao en particulier, avec l’annonce du prix d’achat de 825 FCFA/kg bord champ, en hausse de 75 FCFA/kg comparativement au prix pratiqué durant l’année écoulée.

LIRE AUSSI: Le Ghana et la Côte d’Ivoire décident de reprendre la vente du Cacao

Le directeur de cabinet a en outre insisté sur la nécessité pour les exportateurs et les industriels à accompagner les producteurs de cacao afin d’en faire des entrepreneurs agricoles, dans le but d’augmenter leur capacité d’autofinancement pour moderniser et professionnaliser la filière cacaoyère, et améliorer la chaîne des valeurs.

Personnalités liées avec l’article