Affaire « Côte d’Ivoire PPTE » : Jean Bonin triste pour le PPA-CI, « où est passé leur sens du patriotisme »

Jean Bonin, président du FIER
Jean Bonin, président du FIER © Crédit Photo DR

Jean Bonin, dans son éditorial de 18 février 2022, critique le sens patriotisme des militants du PPA-CI dans l’affaire de la « Côte d’Ivoire sur la liste des PPTE ».


Le Larousse définit le patriote comme “celui qui aime ardemment sa patrie et le prouve par ses actes”.
Le patriotisme est donc un sentiment partagé d’appartenance à un même pays, la patrie. C’est ce sentiment qui en renforce l’unité nationale sur la base de valeurs communes. Il conduit à ressentir de l’amour et de la fierté pour sa patrie, à se dévouer, se battre pour elle et à la défendre.

Je ressens un profond malaise quand certains de mes compatriotes qui hier s’enorgueillissaient d’être des patriotes révèlent aujourd’hui un tout autre visage en souhaitant à leur patrie, la Côte d’Ivoire, qu’elle sombre dans les profondeurs abyssales de la décadence économique, de la déchéance sociale et de la déconfiture morale.

LIRE AUSSI: Concours Police maritime 2022 Côte d’Ivoire : tout savoir

Qu’il est triste que des Ivoiriens puisse se réjouir lorsque leur équipe nationale perd un match de football face à d’autres patries.
Qu’il est désolant que des concitoyens souhaitent que leur patrie soit « remis sur la liste des pays PPTE ».
Qu’il est choquant d’entendre un ex chef d’Etat justifier des coups d’Etat militaire comme mode d’accession démocratique au pouvoir.
Qu’il est écœurant qu’un ex chef d’Etat entreprenne d’opposer des religions et des régions entre-elles en ayant la compassion sélective.
Qu’il est aberrant que certains ivoiriens puissent formuler le vœu que leur pays soit touché par des attaques terroristes, comme si eux en étaient immunisés.

LIRE AUSSI : Mali: « le vide sécuritaire, que redoutait Alassane Ouattara, vient d’être créé »

Ces patriotes à géométrie variable semblent n’être des patriotes et nationalistes que lorsque leurs leaders exercent le pouvoir d’Etat.
En réalité, ils n’aiment plus leur propre patrie parce qu’ils détestent celui qui le dirige. Alors, ils se proclament panafricaniste. C’est à dire, ceux pour qui la construction sociale et le développement de l’Afrique compte plus que celui de leur propre pays. C’est cela leur nouvelle trouvaille pour ne plus se sentir patriote et ainsi mieux combattre la nation qui leur a tout donné et fait d’eux ce qu’ils ont été hier, sont aujourd’hui et seront demain. Qu’elle ingratitude !
Je suis FIER de cette Côte d’Ivoire parce qu’elle avance et me rend FIER d’être un patriote ivoirien.

Written by Jean Bonin

Concours INFAS 2022-2023: : date du lancement, tout savoir

Stéphane Kipré aux militants du PPA-CI depuis Bouaflé : « le piège de la popularité de Gbagbo, c’est ce que nous devons éviter »