BAC 2019: à Aboisso, c’est comme à l’aéroport, on fouille les candidats

Les candidats au des centres à Aboisso ont subi des fouilles systématiques, ce lundi 8 juillet 2019, à l’entrée de l’établissement.

Très tôt le matin, le chef du centre du lycée, Traoré Siaka, et des membres du secrétariat se sont postés à l’entrée au portail du lycée. Ils ont systématiquement fouillé tous les candidats avant que ces derniers ne rejoignent le centre et ensuite les salles.

Selon  les responsables du centre, cette mesure vise à dissuader tous ceux qui auraient gardé par devers eux des portables ou tout autre objet pouvant permettre de frauder. Elle vise également à faire respecter les consignes du ministère de tutelle.

A LIRE AUSSI : Sominassé: ça sert à quoi un hôpital réhabilité sans médecin ?

Les candidats au baccalauréat des deux centres du ont abordé les épreuves écrites de cet examen en présence des autorités administratives dont le préfet de région et préfet du département de d’Aboisso, .

Le préfet a encouragé les candidats à travailler sans stress. Il a demandé aux surveillants et aux membres des secrétariats de faire respecter les consignes inhérentes à l’examen.

A LIRE AUSSI : Bianouan: il décapite sa femme et son bébé à coups de hache

Ce sont 6782 candidats repartis dans sept centres qui affrontent les épreuves écrites du baccalauréat général dans la direction régionale de l’éducation nationale et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (DRENET-FP) d’Aboisso, en dehors du département de Grand-Bassam, a-t-on appris.

Personnalités liées avec l’article