BAC 2019 à Agnibilékrou: le détecteur de métaux fait fuir un candidat

Un candidat libre au à est sorti de sa salle de composition, le lundi 8 juillet 2019, à la vue du détecteur électronique de métaux.

Ce candidat, prenant part au BAC au centre Mupes d’Agnibilekrou, selon les témoignages d’autres candidats, a demandé la permission de sortir de la salle quand le président du jury, , y est entré pour le contrôle et qu’il avait pris un premier téléphone. Sorti de la salle, il n’y est plus revenu jusqu’à la fin de la journée. Idem pour la deuxième journée.

A LIRE AUSSI : BAC oral 2019: des téléphones saisis au collège Ehivet de Bonoua

Selon le chef de secrétariat du centre, lorsque le détecteur signale une présence illicite sur un candidat, ce dernier subit une fouille corporelle sur le champ. Quand il s’agit d’une fille, elle est conduite au secrétariat où des dames membres dudit secrétariat procèdent à la fouille corporelle.

Les 380 candidats du centre passent tous au scanner à chaque nouvelle épreuve. Plusieurs téléphones portables ont été saisis sur des candidats.

Personnalités liées avec l’article