Benedicto Barboza présente « Les fleurs du plaisir »

, à l’état civil Blé Bénédict, a présenté son roman « », au grand public dans le cadre d’une tribune littéraire.

L’auteur a affirmé, vendredi, à Abidjan, avoir été fortement influencé par le célèbre poète français, Charles Baudelaire, auteur du classique « Les fleurs du mal ». Selon lui, cet ouvrage de 68 pages dont 48 poèmes célèbre l’érotisme et non la « barbarie ».

Benedicto Barboza a expliqué que, dans son œuvre, le lecteur est emporté dans une sorte « de rêve », qu’il présente comme le véritable amour, « l’amour réel et vrai ». Selon lui, l’érotisme met de côté le mal et fait la promotion du plaisir qui est son arme, contrairement à la pornographie, qui est « la brutalité dans toutes ses formes ».

A LIRE AUSSI : Message de Soro pour l’Aïd el-Fitr: « Soyez vrais et sincères »

Il a expliqué que l’amour se perçoit et se ressent particulièrement dans les dernières pages de l’ouvrage, notamment dans le chapitre « Faisons l’amour ».

Administrateur des services financiers à la direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP), Benecicto Barboza réalise à travers cette œuvre, une passion qu’il a depuis ses années collèges.

Personnalités liées avec l’article