Bounkani: 324 pompes en panne, malgré le programme « Eau pour tous »

En dépit du programme « Eau pour tous » initié par le gouvernement ivoirien, l’accès à l’ reste crucial dans le Bounkani en Côte d’Ivoire.

L’accès à l’eau potable, demeure la première de priorité dans le Bounkani, a révélé, mercredi 02 octobre 2019, l’atelier de recueil des besoins et aspirations des populations de cette région dans le cadre du (PND) 2021-2025.

La question de l’accès à l’eau potable dans cette région est arrivée à la première position des priorités à l’issue d’analyses profondes menées par les participants à l’atelier qui s’est déroulé sur trois jours.

LIRE AUSSI: Méagui: Amedé Kouakou à la recherche de militants pour le RHDP

Il a regroupé les préfets des départements de la région, les directeurs et chefs de service, les leaders communautaires ainsi que les présidents d’associations et Ong, rappelle-t-on. Selon eux, les besoins en pompes hydrauliques sont réels et doivent être pris en compte dans le prochain PND pour les bonheur des populations rurales.

La et la sont les principales maladies des populations locales à cause du déficit d’eau potable, car elles ont recours aux bas-fonds et cours d’eaux situés à la périphérie des villages.

LIRE AUSSI: Ligne de bus Yopougon-Bingerville: la Banque mondiale accorde 450 millions à la Côte d’Ivoire

Selon la direction régionale de l’Hydraulique du Bounkani, 324 pompes sont hors d’usage car tombées en panne depuis les années 80 et plus de 400 demandes de forages sont introduites par les populations dans le seul département de .

En dépit du programme « Eau pour tous » initié par le gouvernement et qui prend en compte la problématique de la réhabilitation ou de la réparation des pompes en panne, la question de l’accès à l’eau potable reste cruciale dans la région du Bounkani.

Personnalités liées avec l’article