CEI : à quand le verdict de la CADHP ?

Jeudi 12 mars 2020 l'État de Côte d'Ivoire était devant la CADHP dans le procès intenté par l'opposition ivoirienne dans la formation du la CEI.

Jeudi 12 mars 2020 à 10h à en a comparu l'État de Côte d'Ivoire devant la dans le procès intenté par l'opposition de Cote d'Ivoire sur le déséquilibre et la partialité manifeste de notre . En ce qui concerne l'entrée du , à la CEI, notre position reste inchangée. Nous attendons le verdict de la CADHP avant la prise de toute décision.

Cette CEI telle qu'elle nous est proposée par le pouvoir en place porte les germes d'une nouvelle et très probable future crise post-electorale.

Pour rappel, la Commission Électorale Indépendante (CEI) qui est censée garantir l'impartialité du décompte des bulletins de vote pour l'élection d'octobre 2020 est composée d'un total de 15 membres dont la liste vous est ci-dessous détaillée :

AU TITRE DES REPRÉSENTANTS DU : 8 Membres du RHDP

KONE ().

IBRAHIM BAYO (Ministère de l'Administration Territoriale).

()

(Non reconnu par le )

TRAORE EFO

EMILE EBROTIE

ADJA SERGE

Commentaires
A propos du N°1 et du N°2
Compte tenu de la partialité évidente de ces deux représentants de la Présidence et du Ministère de l'Intérieur, ils sont à comptabiliser avec les représentants de la mouvance présidentielle.

A propos du N°3
Mr KUIBIERT a été nommé, par le président OUATTARA depuis mars 2015, SG du . Pour information, le Président du Conseil Constitutionnel est nommé par le Président de la République. Les autres membres, qui doivent être normalement au nombre de 6 (même s'ils sont actuellement au nombre de 9 dans un mépris total des texes constitutionnels en vigueur), sont tous également nommés par le Président de la République.
Mr KUIBIERT est le président de cette CEI. Nul doute qu'il est redevable au président OUATTARA. Il est à comptabiliser parmi les membres du RHDP. Un président issu de la Société Civile ou de l'opposition comme cela avait été le cas avec monsieur BAKAYOKO en 2010, aurait été plus democratique et mieux indiqué…

LIRE AUSSI: Affaire Soro : « Ouattara va-t-il se retirer de l'UIP comme il l'a fait avec la Cour africaine dans l'objectif de refuser d'appliquer ses décisions ? »

A propos du N°4
Monsieur n'est pas reconnu par le GPATE.
Les organisations de la Société Civile Ivoirienne de promotion et de défense des droits de l'homme, de promotion de la bonne gouvernance et de la démocratie se sont regroupées au sein du Groupe de Plaidoyer et d'Action pour une Transparence Electorale (GPATE) composé de , , ASSELCI, CIVIS, et RIDDEF.
Il est bien évident que ce monsieur n'est pas un représentant fiable de la société civile et que par conséquent sa nomination autorise une suspicion légitime. En raison de ce qui précède, il est à ranger dans les membres du RHDP.

A propos du N°8
Le 03 juin 2019, madame Henriette LAGOU, présidente du parti -PAIX, a annoncé le ralliement du parti qu'elle dirige, au RHDP. En raison de ce qui précède, elle ne peut pas être, comme annoncé, une représentante de l'opposition. Elle est à ranger dans les membres du RHDP.

LIRE AUSSI: Retrait de la Côte d'Ivoire de la Déclaration de la CADHP : la société civile prend position

AU TITRE DES REPRESETANTS DE L'OPPOSITION : 2 membres de l'opposition

DOGOU ALAIN ()

YAPI DAUDET (FPI Affi)

AU TITRE DES REPRÉSENTANTS DE LA SOCIETE CIVILE : 5 membres de la Société Civile

KOUAME ADJOUMANI PIERRE

YAKO BI GOUE MARGUERITE

JULIEN GAUDE FERNAND

YOLANDE (Ordre des Avocats)
Ainsi donc, cette CEI est réellement composée de :

LIRE AUSSI: Nomination au Conseil Constitutionnel de Côte d'Ivoire : voici la liste des conseillers nommés ce 18 juin 2020

  • 8 membres du RHDP
  • 2 de l'opposition
  • 5 membres de la société civile
    Nous sommes donc en réalité dans un déséquilibre total pire que celui de l'ancienne CEI qui a été à l'origine de la crise post electotale meurtrière que nous avons tous subie en 2010.
    L'Etat de Côte d'Ivoire n'a manifestement pas appliqué les recommandations de la CADHP.
    Le PDCI-, dépositaire de l'Houphouétisme, est par essence un Parti de dialogue et de concertation dans la paix.
    C'est ainsi que dans un souci de préservation de la paix dans notre pays, le président BÉDIÉ a demandé le 23 mars 2020, par correspondance, au Président OUATTARA, d'accepter de recevoir les partis de l'opposition afin d'aplanir les difficultés.
    Le PDCI-RDA et tous les autres partis politiques de l'opposition attendent toujours ce dialogue avec le Président de la République.
    Nous demeurons à l'écoute…

Written by Jean-Yves Esso

Revue de la presse béninoise du 07 juillet 2020

avion

LEAD Chine : 21 morts et 15 blessés après la chute d’un bus dans un lac dans le sud-ouest – Actualités 07/07/2020