Côte d’Ivoire: des fonctionnaires démissionnent de la Fonction publique

Selon une cinquantaine de fonctionnaires ont démissionné en 2018 de l’administration publique en Côte d’Ivoire.

Invité de la 2ème édition du petit déjeuner de la Fonction publique sur le thème «La mobilité professionnelle : conditionnalités et mise en œuvre dans l’administration publique », M. Kouassi a révélé que le corps des pharmaciens est celui où il est enregistré le plus grand nombre de démissionnaires de l’administration publique.

Pour rendre sa démission, a expliqué Kouassi Adlès Francis, l’agent doit adresser une demande au ministre en charge de la Fonction Publique, fournir son arrêté de nomination ou sa décision d’attente  et la photocopie de la carte nationale d’identité.

LIRE AUSSI: « Guillaume Soro a lui-même fait le choix idiot de se briser politiquement »

Le conférencier a éclairé que dans le processus normal, un fonctionnaire d’un emploi donné peut  prendre service dans une administration publique  et part à la retraite au bout d’une période d’activité.

De même, il peut changer son emploi, suspendre temporairement  ou définitivement ses activités, interrompre temporairement pour exercer des fonctions, un emploi ou un mandat public national ou international, ou exercer une fonction ministérielle.

LIRE AUSSI: Guikahué: « le 19 octobre, la Côte d’Ivoire verra que le PDCI existe »

Pour éviter les procédures devant le conseil de discipline, le directeur de la gestion administrative des personnels civils de l’Etat a conseillé aux fonctionnaires désireux d’engager une demande de mobilité de s’informer sur ces différentes dispositions en liaison avec la direction des ressources humaines de leur ministère.

Personnalités liées avec l’article