Côte d’Ivoire : Soul To Soul libéré, reçu par Soro

Souleymane Kamaraté Konaté alias libéré ce mercredi 8 août 2018 de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan () où il était détenu, a été reçu par son patron, ami et compagnon, .

Soul To Soul est sorti de la Maca où il était détenu depuis un peu plus d’un an, accusé dans l’affaire de la cache d’armes découverte à son domicile de Bouaké. Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale qui avait déclaré, dès l’éclatement de l’affaire, que celle-ci était du domaine du secret défense, a aussitôt reçu son directeur du protocole avec lequel il a eu un long entretien.

A lire aussi. Détention illégale d’armes : « Ce que Ange Kessy disait après l’affaire Soul To Soul »

Au lendemain de l’annonce faite par le président Alassane Ouattara, Soro s’était exclamé : « Merci à Dieu, à M. Ouattara, aux Ivoiriens, Merci pour Soul To Soul, pour tous les prisonniers sans exclusion, vivre libre, c’est important ».

Le président Ouattara avait annoncé le 6 août, à la veille de la commémoration de l’anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : « Je voudrais préciser que sur les 800 personnes concernées par cette amnistie, environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil et verront leurs condamnations pénales effacées ; de ce fait, il sera mis fin aux poursuites à leur encontre. Il en sera de même pour les trois cents (300) autres personnes détenues, qui seront libérées prochainement. Au nombre de celles-ci, figurent notamment Madame Simone Ehivet Gbagbo, Messieurs Lida Kouassi, Assoa Adou et Souleymane Kamaraté dit .

Karina Fofana

An 1 de l’affaire cache d’armes de Soul To Soul : A la découverte de la piscine transformée en poudrière

Personnalités liées avec l’article