Enlèvement d’un Libanais à Cocody Danga : les auteurs dans les filets de la police

Les présumés auteurs de l’enlèvement d’un ressortissant Libanais à Cocody Danga le 15 juin 2022, ont été arrêtés par la police.

L’Affaire enlèvement d’un ressortissant Libanais à Cocody Danga vient de connaître un dénouement heureux. Les présumés auteurs de cet acte criminel qui s’est perpétré le 15 juin 2022, sont présentement dans les filets de la Police criminelle.

Ces hors la loi sont notamment, les nommés, K K, 32 ans, et SI, 24 ans. Tous deux interpellés le lendemain de leur forfait dans un champ de manioc à Bingerville.

Ces malfrats ont demandé une rançon de cent mille (100.000) Dollars Américains et cinq millions(5.000.000) de FCFA.

LIRE AUSSI: Proclamation résultats BEPC CI: 41,27% le pourcentage de réussite en 2021 en 2022 ?

Interrogés par les agents de la Police Criminelle, ces malfrats sont passés aux aveux. Tout en indiquant qu’ils exécutent des ordres de Monsieur CC.

Ils ont mentionné que la victime avait été ligotée et cachée dans une plantation de manioc à proximité de l’endroit où ils ont été interpelés.

LIRE AUSSI : Guerre Russie – Ukraine: « quelle humiliation pour l’Afrique qui possède plus de 60% des terres mais qui dépend d’autres continents »

Sous leur conduite, Lesdits agents ont retrouvé le sieur C K ligoté des mains et des pieds et couché à même le sol dans une plantation de manioc. Aussi, les susnommés ont-t-ils affirmé qu’ils avaient pour rôle la garde et la séquestration de la victime jusqu’à ce que la rançon soit payée par sa famille. Dans la poursuite des investigations des agents de la Direction de la Police Criminelle (DPC) ont pu interpeller le même jour à Koumassi, un troisième suspect identifié sous le nom de B T, 46 ans, maître de Karaté.

LIRE AUSSI: Fin du statut des réfugiés ivoiriens: Pour certains pro-Gbagbo, pas question de rentrer

Ce dernier a été formellement identifié par la victime, le sieur CK comme étant celui qui a aidé son ravisseur à le kidnapper à Cocody Danga, à le ligoter, avant de le jeter dans le coffre fort de son propre véhicule pour une destination inconnue. Ce dernier qui a précisé qu’il opérait aussi pour le compte de Monsieur CC, présentement en fuite.

Ils ont tous été conduits devant le parquet pour répondre de leurs actes.

Par ailleurs, les recherches se poursuivent très activement en vue de retrouver le commanditaire .

Des marins ivoiriens en formation à bord d’un navire de la marine française

Orpaillage illégal, coupeurs de route … : le Général Apalo Touré sort les armes