Escadron de la mort: Grave révélation de Franklin Nyamsi pro-Soro sur Birahima Ouattara frère du président Ouattara

Le mardi 9 juillet 2019, Franklin Nyamsi, pro-Soro a apporté une grave révélation sur , frère du président Ouattara concernant l’escadron de la mort.

Ci-dessous YECLO.com vous propos un extrait de sa déclaration

« Qui sont ceux qui entretiennent aujourd’hui et qui constituent aujourd’hui les forces incontrôlés en Côte d’Ivoire ?

Je réponds de façon clair à cette une première question. Le premier des citoyens ivoiriens qui a été chargé par le président pour monter des forces militaires, des forces policières, des forces brutales, en cagoules… chargés de toutes les basses besognes, celui qui a été chargé de constituer cette armée parallèle aujourd’hui en Côte d’Ivoire il s’appelle Birahima Ouattara.

« Celui qui est le patron de l’escadron de la mort en Côte d’Ivoire il s’appelle Birahima Ouattara »

Celui qui est le patron de l’escadron de la mort en Côte d’Ivoire il s’appelle monsieur Birahima Ouattara dit photocopie en raison de sa ressemblance avec le président Ouattara son frère.

A LIRE AUSSI : A un an de la présidentielle en Côte d’Ivoire, la réforme de la CEI divise encore l’opposition et le pouvoir

Photocopie aujourd’hui nous montre les raisons pour lesquelles son grand frère a inventé ce poste ministériel qui lui a attribué ( ministre des Affaires présidentielles) une aberration. Ton grand frère est président de la République, il invente un poste bidon ministre des Affaires présidentielles. Bon donc lui on l’a élu président ça ne suffit pas il faut que lui-même dans sa famille un autre vice-président.

Birahima Ouattara et l’escadron de la mort

C’est qui m’a permis d’établir pourquoi Monsieur Daniel Kablan Duncun était le spécialiste de la politique flottante. C’est lui, il s’appelle Birahima Ouattara, c’est lui qui est le patron d’un ensemble des forces armées parallèle qui aujourd’hui frappe en étant en cagoule » a déclaré Franklin Nyamsi.

Vidéo de ses propos

Personnalités liées avec l’article