Gnamien Yao à Adjoumani : « Il est temps que tu trouves un peu de temps pour faire ton travail de ministre »

Gnamien Yao et Kobenan Kouassi Adjoumani
Gnamien Yao et Kobenan Kouassi Adjoumani

répond à Adjoumani : « Je pense qu’il est temps que Monsieur le Ministre Adjoumani trouve un peu de temps pour faire le travail que le Premier Ministre, sous l’autorité du Chef de l’Etat lui a confié pour le bien-être des Ivoiriens ». Ci-dessous sa déclaration à nous parvenue.

Le Ministre Kobenan Adjoumani doit tout de même savoir que la séparation des pouvoirs est un des grands principes du fonctionnement du . L’exécutif est incarné par le Président du et le législatif par le Bureau politique du , notre organe de décision entre deux Congrès.

Dans le même ordre d’idée, le collège électoral national (le super-parlement) est soit le Congrès, soit la Convention nationale.

Dans ces conditions, le Président du PDCI-RDA peut prendre des engagements dans le cadre de ses activités. C’est le Bureau Politique du PDCI-RDA seul qui peut, entre deux Congrès, le rendre opposable à tous les militants, après avoir vérifié que les engagements pris par le Président du PDCI-RDA sont d’abord conformes aux textes du PDCI-RDA et prennent ensuite en compte les intérêts supérieurs du PDCI-RDA. Dans le cadre du Dossier PDCI-RDA se retire du RHDP, le Bureau Politique a dit non et le 6ème Congrès a entériné la décision du Bureau Politique. Voici ce que c’est qu’un Parti politique crédible et porteur d’espoir sur le chemin du renforcement des pratiques démocratiques au sein des Partis politiques et de la nation. En la matière, le PDCI-RDA n’a de leçon à recevoir de qui que ce soit. Même pas de Monsieur le Ministre Adjoumani.

Ce qui se passe au PDCI-RDA est exactement ce qui se passe au niveau de l’Etat.  Et normalement un bon et vieux Ministre et de surcroît celui qui fut aussi illustre parlementaire des années durant doit le savoir.

Excusez-moi de rappeler à Monsieur le Ministre Adjoumani que dans le fonctionnement de l’Etat de Côte d’Ivoire et d’ailleurs  dans la plupart des Etats démocratiques au monde, le Président de la République peut signer des accords à tout moment. Ce n’est qu’après la ratification de ces accords par le parlement que ceux-ci deviennent opposables aux citoyens nationaux. Le fait que le parlement rejette un accord ne veut pas dire que le Président a renié sa signature.

C’est vraiment pour couper court à toutes ces approximations de Monsieur le  Ministre Adjoumani, qui mettent en doute le niveau de connaissance et de maîtrise des grands principes du fonctionnement de l’Etat par certains de ceux qui l’incarnent pourtant, ce qui est très gênant pour ceux qui exercent ou ont exercé comme c’est mon cas, la prestigieuse fonction de Ministre, que j’ai demandé un débat contradictoire avec Monsieur le Ministre Adjoumani, soit à la télévision, soit à Fraternité matin. Je pense qu’il est temps que ce débat ait lieu pour que de la contradiction jaillisse enfin la vérité et qu’on serve aux Ivoiriens ce qui peut réellement améliorer leur quotidien, les bonnes pratiques démocratiques. Je pense qu’il est temps que Monsieur le Ministre Adjoumani trouve un peu de temps pour faire le travail que le Premier Ministre, sous l’autorité du Chef de l’Etat lui a confié pour le bien-être des Ivoiriens.

A lire aussi : Gnamien Yao à Adjoumani : « Il est temps que vous arrêtiez de patauger dans la boue »

Je suis peiné que Fraternité matin donne toujours la parole depuis des mois à mon frère Adjoumani pour parler du PDCI-RDA et de ses dirigeants sans que la possibilité ne nous soit donnée (nous les mis en cause) de répliquer également dans les mêmes formes. Aujourd’hui, il a son Parti. Qu’il en parle et qu’il laisse le PDCI-RDA en Paix. Que se reproche-t-il?

Mais si Fraternité Matin pense que c’est de cette façon que la Presse d’Etat qui est par définition une presse au service de tous, une presse irréprochable au niveau de la déontologie et de l’éthique, doit fonctionner, les Ivoiriens ne peuvent qu’applaudir. Je demande une fois encore à Monsieur le Ministre Adjoumani de se taire parce que ses sorties sur le fonctionnement du PDCI-RDA qui est par essence et par définition l’Etat en miniature, le parti qui lui a donné la chance d’être Ministre, n’honorent pas du tout, alors là pas du tout,  la fonction de Ministre qu’il incarne pourtant depuis bientôt 17 ans. C’est bien son ancien collègue de gouvernement que je suis qui le lui dit sans faux-fuyant. Il est temps qu’il en prenne pleinement conscience. La Côte d’Ivoire s’en porterait mieux !

J’attends le débat.

Paris, le 21 novembre 2018

Dr. Gnamien Yao, Ancien Ministre/ Ambassadeur, Grand Conférencier du PDCI-RDA

Adjoumani depuis Paris : « Il est impensable de concevoir un PDCI en dehors du RHDP »