Goya: le chef du village escroc en prison à Man pour détournement

Le chef du village de Goya, à Blolequin, a été mis aux arrêts, le lundi 11 novembre 2019, et déféré le même jour à la prison civile de Man.

Le chef du village de Goya a été mis sous mandat de dépôt immédiat, à la suite d’une plainte des populations du canton Niaho-Nord, l’accusant d’avoir détourné la somme de 78 millions de francs CFA résultant de la purge de leurs droits coutumiers en rapport avec une exploitation minière dans la zone.

Cette mesure ouvre donc une procédure judiciaire à l’encontre du chef, relativement à des malversations financières nées de sa gestion de cette somme versée par une société minière installée dans la circonscription administration à l’endroit des populations riveraines impactées par le projet.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: 2 milliards pour indemniser Azito

La plainte avait été déposée au cabinet du procureur résidant de la section du tribunal de Guiglo, dans le courant des vacances judiciaires par un groupe de cadres. Entre temps, pour prévenir un soulèvement des populations, un arrêté préfectoral avait suspendu temporairement le chef mis en cause de ses fonctions.

LIRE AUSSI: Niakara: voici les logements des instituteurs à Kafiné

L’arrestation du chef de Goya intervient une semaine après un séminaire organisé par la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), à Guiglo, sur les conséquences de la corruption, à l’endroit des autorités préfectorales, des chefs coutumiers et des populations, souligne-t-on.

Personnalités liées avec l’article