Grève CNEC dans l’enseignement supérieur : les enseignants chercheurs haussent le ton

Présidence université Abidjan
Présidence université Abidjan

Grève dans l’enseignement supérieur. Les enseignants chercheurs du supérieur ont tenu une assemblée générale extraordinaire le samedi 26 mai 2018, à l’université Félix-Houphouët-Boigny. Celle-ci faisait le bilan de la grève de 72 heures entamée le mardi 22 mai 2018. 

Une assemblée générale extraordinaire s’est  tenue le vendredi 25 mai dernier à l’amphithéâtre B de l’université d’Abidjan. Après avoir épuisé les points à l’ordre du jour, le secrétaire général le a donné la parole  à ses collègues enseignants chercheurs et chercheurs présents dans la salle pour décider de la conduite à tenir. A l’issue du vote à main levée, la grande majorité a opté pour la reconduction de la grève d’une semaine.

Ceux qui subissent sont ceux qui font l’histoire

A en croire les enseignants du supérieur cette grève qui a commencé le samedi 26 mai dernier prendra fin le vendredi 1er juin 2018 inclus. Selon le Pr Johnson Kouassi Zamina, cette grève proteste contre la gestion des hommes et des femmes dans les instituts, les grandes écoles et toutes les universités publiques du pays.

A lire aussi : Grève des enseignants des universités publiques de Côte d’Ivoire pour dénoncer « la mauvaise gouvernance »

«  Les choses vont mal dans la gestion des présidents des universités, des directeurs généraux, ceux qui ont la gestion des hommes et des femmes, du matériel de l’académie, de la pédagogie, dans les instituts, les centres de recherches, les universités et grandes écoles » a-t-il fait remarquer. Il poursuit pour dire que les enseignants chercheurs et chercheurs sont ceux qui subissent avant d’indiquer «  ceux qui subissent sont ceux qui font l’histoire ».

Pour conclure, la (CNEC) invite tous les responsables de section et leur bureau à veiller à l’application du piquet de grève tous les jours dès 7h30 jusqu’au 1er juin inclus.

Salifou Ouattara

A lire aussi : 

Grève de la Fesci pour exiger le Wifi sur le campus et une session de remplacement au Bac et BEPC