« Guillaume Soro : pourquoi il ne peut pas faire comme Gbagbo et Blé Goudé » (Mamadou Traoré)

Dans un article publié sur sa page Facebook, Mamadou Traoré a décrypté la situation politique en Côte d'Ivoire, notamment l'épineux dossier de Guillaume Soro.

Pour M. Traoré, le cas de est complètement différent de ceux de et . En effet, le président Alassane Ouattara considère qu'il a terrassé ses deux anciens adversaires politiques, qui ont été condamnés à des peines de prison et dont les partis politiques ont été dissous.

En revanche, M. Soro est toujours en exil et continue de représenter une menace pour le pouvoir Ouattara. Le journaliste rappelle que l'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne a été condamné à deux reprises, à 20 ans de prison pour recel et détournements de biens publics en 2020, et à la perpétuité pour atteinte à la sûreté de l'État en 2021.

LIRE AUSSI: Blé Goudé à ses détracteurs: « tôt ou tard, Gbagbo et moi allons nous voir »

M. Traoré estime que si Guillaume Soro faisait amende honorable et rejoignait le , le parti présidentiel, il pourrait rentrer au pays, mais il serait alors soumis au pouvoir Ouattara.

« Guillaume Soro et ses lieutenants ne veulent pas de ça », écrit le journaliste. « Ils veulent pouvoir rentrer au pays libres et sans conditions. »

M. Traoré rappelle également que Laurent Gbagbo et Blé Goudé, qui ont fait amende honorable, ne sont pas totalement libres de leurs actions. Ils ne sont pas autorisés à se présenter à l'élection présidentielle de 2025 et leurs actions sont limitées.

LIRE AUSSI : Blé Goudé prend ses distances avec Gbagbo et vise la présidentielle de 2025 : « je ne suis plus lieutenant, je suis le chef d'un parti politique »

« Toutes ces actions ne sont pas faites pour rassurer Guillaume Soro », conclut le journaliste. « Il sait qu'il serait dans la même situation que Gbagbo et Blé Goudé s'il faisait amende honorable. »

Le dossier de Guillaume Soro est l'une des principales questions politiques en Côte d'Ivoire. Il est probable que la situation continuera de se complexifier dans les mois à venir.

Written by Mohammed Ouattara

Djibo, Burkina : l’armée riposte à une attaque djihadiste, plus de 400 terroristes tués

Le 4ème pont d’Abidjan termine à 95%