Guinée-Bissau: José Mario Vaz un président sans palais ?

L’Assemblée nationale de a adopté, le jeudi 27 juin 2019, une résolution autorisant à assurer l’intérim de .

La résolution a été adoptée à l’unanimité des membres présents, à savoir, 54 voix pour zéro abstention, mais en l’absence des députés de l’opposition, le Madem et le Parti pour la rénovation sociale (PRS). « Le mandat du président de la République, José Mario Vaz étant déjà arrivé à son terme, ce qui implique la cessation immédiate de ses fonctions constitutionnelles, à compter du 23 Juin, de l’année en cours », a annoncé Kalifa Seydi, Président du groupe parlementaire du PAIGC.

Cipriano Cassama pour assurer l’intérim de José Mario Vaz

Mais le constitutionnaliste Augusto Nhaga explique que ”rien n’indique dans la loi fondamentale que la fin du mandat est synonyme de la fin de la légitimité du président de la République”, précisant que “l’article 66 de la Constitution stipule que le mandat du président de la République est de cinq ans, tout court”.

A LIRE AUSSI : Béji Caïd Essebsi, président de la Tunisie victime d’un grave malaise

Cet article toutefois ne précise pas qu’il peut être prolongé ou que le président n’est plus légitime à la fin de l’échéance de son mandat.