Hanny Tchelley répond à Nady Bamba : « c’est toujours toi qui expose le président Gbagbo »

Hanny Tchelley

Hanny Tchelley a répondu à Nady Bamba, la seconde épouse de Gbagbo, le 18 décembre 2019, qui s’attaque à François Kency, son époux.

« Nady Bamba, je n’avais pas affaire à toi ! Mais c’est dans mon mariage que tu es arrivée ? Bienvenue alors ! Si tu t’es sentie concernée par un poste que j’ai fait, alors que je ne parlais pas de toi. Si tu avais quelque chose à me dire, il fallait me le dire directement au lieu de biaiser, au lieu de louvoyer. Nous savons tous que le président Gbagbo n’a jamais eu de téléphone même quand il était au pouvoir », a affirmé Hanny Tchelley dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le mercredi 18 décembre 2019.

Avant de poursuivre : « ce que tu as commencé, je vais terminer. Pourquoi tu es agitée comme ça ? Il n’y a que ta petite personne qui compte. Tu sèmes la zizanie depuis longtemps mais par égard pour le président, on se tait. Et c’est toi qui viens t’immiscer dans mon foyer ? J’espère que tu as porté ton « ziba » et que tu as attaché ton « kéhiwa ». Je ne fais pas partie de tes porte-sacs ».

LIRE AUSSI: Le jour où Amadou Gon a traité Mamadou Koulibaly « d’enfants de pauvres »

« Je ne te ferai jamais allégeance. J’ai trop de respect pour le président Gbagbo. Je l’ai toujours vouvoyé. C’est sa femme que je tutoie. Car elle est ma belle-sœur et mon témoin de mariage. En plus, elle est ma sœur en Christ et elle est comme une maman. Je ne m’immisce pas dans leur vie privée. Ce que le président Gbagbo fait avec toi, ce qu’il ne fait pas avec toi, ne m’intéresse pas. C’est toujours toi Nady Bamba qui expose le président. C’est toi qui expose ses draps de lit dehors parce que tu es en manque de légitimité ».

LIRE AUSSI: Steve Beko à Gbagbo: « Parlez un peu…Juste un peu! Ça nous suffira »

« Est-ce la première fois qu’un homme trompe sa femme ? C’est un état d’être maitresse. Donc tu restes dans ton coin. Madame Gbagbo ne te calcule même pas. Depuis que le monsieur est sorti de la CPI c’est toi qui bavardes. Tu n’as pas dit que tu as pris son mari et puis il n’y a rien ? Mais pourquoi tu paniques ? Tu vis dans un monde irréel, virtuel, imaginaire. Tu sais que la vraie vie est à Abidjan. Et tu sais la force de ce couple et tu fais partie des gens qui ne veulent pas qu’il rentre en Côte d’Ivoire. C’est moi qui te dis ça ».

LIRE AUSSI: Adjoumani : « nous invoquerons le nom des ancêtres et la foudre viendra s’abattre sur eux »

« Quand tu envoies les gens insulter Madame Gbagbo dans son intimité. Que cherches-tu ? Tu ne sais pas que c’est le président que tu insultes aussi ? Tu es quelle genre de musulmane ? Parce que les femmes musulmanes sont obéissantes, dociles, réservées. Toi ta façon d’être femme musulmane, est quel modèle ? Tu as semé la division dans la famille biologique et politique du président.

C’est dans mon foyer que tu es arrivée ? C’est ton terminus. Simone a su ton existence quand ils étaient déjà au pouvoir. Tu dis encore que Simone n’est pas belle. Je n’ai jamais entendu que tu as été miss. Donc je ne vois pas ta beauté. Laisse la dame tranquille. Elle a eu cinq enfants dont deux fois des jumelles. Tu dis encore que Simone est méchante. Vraiment c’est l’hôpital qui se moque de la charité » a t-elle conclu.

Personnalités liées avec l’article